À quoi t’attendre pour la 10e saison de Top Chef?

À quoi t’attendre pour la 10e saison de Top Chef?

Après un an sur les charbons ardents, les téléspectateurs endurcis seront ravis de retrouver Top Chef à partir du 11 février prochain sur RTL-TVI. Et pour sa 10ème saison, on n’y va pas avec le dos de la cuillère.

Pour cet épisode anniversaire de Top Chef, la production ne cache toujours pas son béguin pour les talents de nos contrées. Les jurés ont en effet jeté leur dévolu sur trois Belges parmi les concurrents au titre. Et grandes sont les surprises qui les attendent au fil des épisodes.

Les nouveautés

Le chef Jean-François Piège fait son retour. Tiens-toi bien, il sera à la tête d’une quatrième brigade. Sa présence risque de faire durcir la compétition dans les cuisines. Ce n’est pas tout, la production a mijoté un programme qui veut défier les codes de la sacro-sainte gastronomie française. Des chefs étoilés lanceront aux 15 prétendants des épreuves qui briseront les codes. La cuisine végétarienne peut-elle mener à une étoile? Peut-on réellement cuisiner sans gras, sans huile, sans crème?

Pour l’animateur Stéphane Rotenberg, la production cherche définitivement à s’inscrire dans les tendances actuelles. Top Chef est le “marqueur de son époque”, selon lui.

De nombreux invités défileront dans les établissements des quatre chefs, Michel Sarran, Hélène Darroze, Philippe Etchebest et Jean-François Piège. À l’instar de BigFlo et Oli, qu’on a vu passer sur la page Instagram de Michel Sarran.

Les 3 talents belges cette année

Et puis, il y a nos compatriotes. Paul, fier nederlandstalige de 28 ans et patron de 2 restaurants à Bruxelles. Il aime improviser et revisiter les sushis et maki en version haut de gamme. Sébastien, 30 ans, de Namur. Chef à domicile, il vient plutôt de l’univers de la pâtisserie et, insiste-t-il, “n’a aucun point faible”. Ibrahim, 34 ans, marocain d’origine. Séduira-t-il Hélène Darroze avec ses saveurs du Sud ? Pourtant, à la maison, “c’est sa femme qui cuisine”.

Tous trois paraissent vachement confiants dès le premier épisode. Peut-être un peu trop. Ils encourent tout de même le risque de se faire éliminer dès le premier tour. À moins qu’un d’eux ne fasse mieux qu’Alexandre ou Jean-Phillipe, qui avaient atteint respectivement la demi-finale (2010) et la finale (2013).

Alors, Top Chef, ça fait encore saliver ou la mayonnaise a tourné ? On se fera notre avis à partir du 11 février.

(c) newsmonkey

Articles sponsorisés