À nouveau, 145 “dauphins pilotes” sont morts sur une plage

À nouveau, 145 “dauphins pilotes” sont morts sur une plage

145 cétacés se sont échoués en Nouvelle-Zélande. Certains des globicéphales étaient déjà morts avant d’être découverts sur la plage isolée du sud de l’île Stewart. En raison de leur état, il a été décidé d’euthanasier les autres animaux qui étaient encore vivants.

On pouvait observer plus facilement des baleines et des dauphins dans la région ces derniers temps. En avril, 38 globicéphales se sont échoués sur l’île du Sud, près de la ville de Haast. Un mois auparavant, quelque 150 globicéphales noirs filaient dans la baie de Hamelin, au sud de Perth, en Australie.

Les globicéphales se sont échoués en deux groupes hier à Mason Bay, à deux kilomètres l’un de l’autre. Parce que la plage est difficile à atteindre et que les animaux encore en vie étaient en mauvais état, il a été décidé de les achever tous. Avec l’aide de la tribu maorie locale, les secouristes vont donner aux cétacés une tombe digne.

Dix autres

À l’autre bout de la Nouvelle-Zélande, en même temps que les globicéphales étaient découvertes, dix orques naines étaient bloquées. Deux d’entre elles n’ont pas survécu. Une tentative de sauvetage des huit autres orques pygmées est à l’oeuvre.

Les globicéphales et d’autres mammifères marins échouent souvent sur la côte néo-zélandaise. En moyenne, cela se produit 85 fois par an, mais il s’agit généralement d’un seul animal.

Comment se fait-il que les globicéphales aient fini par s’échouer? Les chercheurs ne savent pas encore l’expliquer. Les facteurs possibles sont les maladies qui touchent les créatures marines, les conditions météorologiques et de vie changeantes dues au changement climatique, le changement rapide de la marée et l’augmentation du nombre de prédateurs dans les eaux.

Articles sponsorisés