À la gare comme à l’aéroport? Voici tout ce qui va changer avec la mise en place cet été des portiques de sécurité

À la gare comme à l’aéroport? Voici tout ce qui va changer avec la mise en place cet été des portiques de sécurité

Big news! Après deux ans d’attente, les portiques de sécurité vont enfin débarquer dans les gares internationales belges dès le mois de juillet prochain. Détecteurs de métaux, contrôles bagages, vérifications systématiques ou aléatoires… Voici tout ce que tu dois savoir.

Les fameux portiques, on ne les attendait presque plus! Rappelle-toi, c’est en août 2015 – suite à l’attentat déjoué dans le Thalys où l’assaillant avait été arrêté de justesse par des passagers – que la ministre de la Mobilité de l’époque, Jacqueline Galant (MR), les avait annoncés pour la première fois, dans le but de renforcer la sécurité dans les gares belges. Depuis, on n’en entendait plus vraiment parler.

Près de deux ans plus tard, des portiques de sécurité vont enfin être installés dès le mois de juillet prochain, d’après les informations de la Dernière Heure. Tu devrais les trouver sur les quais des trois gares internationales en Belgique: Bruxelles-Midi, Liège-Guillemins et Anvers-Central.

Portiques, dispositifs à rayons X et détecteurs de métaux

Concrètement, si tu dois prendre le TGV cet été, tu devras très certainement passer par un portique de sécurité, mettre tes bijoux dans une caisse et retirer tous tes objets métalliques, un peu comme à l’aéroport. Des dispositifs à rayons X et des détecteurs de métaux pour vérifier les bagages et les voyageurs seront également de la partie.

Par contre, il y a de fortes chances que ces contrôles plus spécifiques n’aient pas lieu systématiquement, mais soient menés de manière plus ciblée. D’après les sources de la DH, la police devra obligatoirement être sur place pour effectuer les contrôles sélectifs car les agents Securail ne pourront pas agir en solo. Et comme la police ne pourra pas être présente non stop, les contrôles de sécurité pourraient être réalisés seulement aux heures de pointe, quand la gare est bondée de monde, par exemple. Du coup, si tu prends ton train en dehors de ces heures, tu pourrais ne pas être affecté du tout.

Comme la SNCB n’a pas voulu donner plus de précisions sur l’organisation concrète du nouveau plan de sécurité, on espère que ces portiques n’entraîneront pas de longues files d’attente…

Articles sponsorisés