À Bruxelles aussi des flics dépouillent des migrants polonais et roumains: “C’est l’argent de l’État belge”

À Bruxelles aussi des flics dépouillent des migrants polonais et roumains: “C’est l’argent de l’État belge”

Après Anvers, c’est maintenant à Bruxelles que des flics dépouillent les migrants. Deux agents croupissent en cellule depuis dimanche pour s’être fait un petit revenu complémentaire à leur salaire. Ils arrêtaient des migrants polonais et roumains sous prétexte d’un contrôle et ils leur piquaient tout leur argent.

Les deux agents de Bruxelles, âgés de 24 et de 26 ans, ont commis leur premier fait en septembre. Ils se sont rendus sur le ring de Bruxelles, avec leur uniforme de police et leur combi, en prétextant un contrôle. Ils ont traqué toutes les voitures avec des plaques roumaines ou polonaises et les ont arrêtées.

Comme l’opération était fructueuse, ils l’ont réitérée 10 jours plus tard. Bilan: une jolie petite somme de 5.300 euros dans leurs poches. “De l’argent facilement gagné et les étrangers n’osent pas porter plainte” dit une source. Les deux flics auraient volé une dizaine de victimes.

Pour le moment, il n’y a pas d’autres suspects. Les deux hommes seraient les seuls à dépouiller les migrants à Bruxelles. “Il n’y a pas de preuve que d’autres agents sont impliqués dans l’affaire” dit la porte-parole du parquet Carol Vercarre. Les deux agents ont été suspendus immédiatement.

Le chef de corps de la police, Guido Van Wymersch, a fait savoir via son porte-parole qu’il s’agissait de “faits très sérieux”. “C’est un déshonneur pour les centaines d’agents qui font de leur mieux chaque jour.”

Comme à Anvers

Dans cette affaire, on a une impression de déjà-vu. Et pour cause, il s’est passé la même chose à Anvers! Trois agents arrêtaient systématiquement les illégaux et les immigrés et leur volaient leur argent et leur drogue. Ce qu’ils disaient aux migrants? “C’est l’argent de l’État belge. Et celui qui ose dire quelque chose recevra une raclée.” On comprend pourquoi ils n’allaient pas se plaindre.

Source: Het Nieuwsblad

Articles sponsorisés