200 emplois sauvés chez Thomas Cook grâce au tour-opérateur espagnol Wamos

EPA

Le tour opérateur espagnol Wamos reprend les deux tiers des bureaux belges de Neckermann. Un moyen de sauver près de deux cents emplois. Neckermann est lié à l’agence de voyage en faillite Thomas Cook. Elle a également acheté l’e-shop Neckermann avec le département croisière, le département “incentives”, et le département média. Par ailleurs, une dizaine d’employés du siège social conservent leur emploi.

Wamos reprend 62 des 91 magasins Neckermann de notre pays, rapporte Belga. En conséquence, près de 200 des 500 employés conservent leur emploi. Il y a deux semaines, les curateurs ont annoncé la faillite de l’aile belge de Thomas Cook, faute de fonds pour payer les salaires des employés.

Le nom de Neckermann est gardé

Chez Thomas Cook Belgique, on ne s’attendait pas à ce que tant de magasins puissent être sauvés. De plus, le nom Neckermann a été préservé. Le groupe espagnol Wamos Group place les magasins sous l’aile de Wamos Benelux. On ne sait pas encore quels magasins fermeront et lesquels continueront sous le nouveau propriétaire. Les magasins qui auront un avenir seraient répartis dans toute la Belgique.

300 personnes ont été licenciées

Au siège social de l’ancienne société Thomas Cook Belgique, un groupe limité d’environ 25 employés est autorisé à rester au travail. Le département incentives, qui organise des voyages de groupe pour les entreprises et les organisations, le département e-commerce, le département médias et le département croisières continueront également à exister. Le reste du personnel, soit plus de 300 employés, a été licencié la semaine dernière. Ils n’obtiendront pas d’emploi avec le nouveau joueur espagnol.

Articles sponsorisés