10 fois Bruxelles: un iceberg de 1.700 km² est en train de se détacher en Antarctique

10 fois Bruxelles: un iceberg de 1.700 km² est en train de se détacher en Antarctique

Un iceberg d’une superficie environ deux fois plus grande que la ville de New York est en train de se détacher de la calotte glaciaire de l’Antarctique. Les scientifiques sont d’autant plus préoccupés qu’une base scientifique est bâtie sur ce pan de glace et qu’il va falloir la déplacer.

Ce n’est pas le plus gros iceberg qui se détache de l’Antarctique ces dernières années. Mais c’est peut-être celui qui inquiète le plus la communauté scientifique ces derniers temps. Depuis 2016, la NASA observe les fissures qui ne font que s’agrandir sur la barrière de Brunt.

Ces fissures « sont sur le point de libérer un iceberg d’une superficie environ deux fois plus grande que la ville de New York », écrit la NASA. Soit approximativement 1.700 kilomètres carrés. Ou pour le dire autrement, c’est dix fois la superficie de la région de Bruxelles-Capitale.

Base scientifique

Comment va réagir la banquise une fois libérée de cette masse, l’agence aéronautique américaine ne parvient pas à le prévoir. Mais cela l’inquiète, d’autant plus que des infrastructures scientifiques – la base antarctique Halley – ont été bâties sur l’iceberg. Cette base, où les chercheurs observent l’évolution de la banquise depuis 1955, a déjà dû être déplacée plusieurs fois suite aux mouvements de la banquise.

L’iceberg serait en train de se former avec la jonction de deux fissures. L’une, connue sous le nom de fissure d’Halloween, doit recouper une autre fissure qui était plutôt stable durant les 35 dernières années mais qui s’est accélérée dernièrement à un rythme d’environ 4 kilomètres par an (voir photo détaillée ci-dessous).

NASA

Ces dernières années, les observations de la NASA ont démontré que la glace de l’Antarctique fondait six fois plus rapidement que dans les années 80. Quand une surface de cette taille se détache d’un glacier, les craintes concernant l’élévation du niveau des océans s’intensifient.

Voir l’évolution de ce pan de banquise entre janvier 1986 et janvier 2019

Articles sponsorisés