Le Coyote bientôt interdit en Flandre? La vraie question est de savoir pourquoi tu payes pour ça alors que tu as Waze

© Waze

opinionBen Weyts (N-VA), le ministre de la Mobilité flamand veut faire interdire le Coyote. Tu sais ce GPS intelligent qui t'indique où sont placés les flashs sur la route. Et bien ce service payant comptait près d'un million d’utilisateurs (!) en Belgique au mois de juin dernier, et Ben Weyts lui veut du mal. Mais bon, la vraie question c'est plutôt de savoir pourquoi tu utilises encore le Coyote alors qu'il existe une application gratuite qui te rend le même service? En effet, Waze et sa communauté, ça fonctionne juste super bien!

Si tu n'as jamais entendu parler de Waze, le GPS de Google, il est plus que temps de te réveiller! L'application compte des dizaines de millions d'utilisateurs à travers le monde et le système est super intuitif et convivial: la communauté se mobilise pour t'indiquer en temps réel tout ce que tu peux rencontrer sur la route. Et c'est super efficace en plus d'être gratuit.

Les accidents, les obstacles , les motards, les retards, tu as toutes ces informations à ta disposition. Mais ce n'est pas tout: le GPS t'indique aussi où se cache la police et les éventuels radars mobiles, en plus des fixes, comme dans tout autre logiciel de navigation.

Waze n'est en fait pas exactement conçu pour te faire éviter les flashs mais sa technologie est tellement puissante que tu bénéficieras de bien plus. En effet, le calcul en temps réel de l'itinéraire et son adaptation en cas de bouchons est juste incroyable. En quelques secondes, Waze te conçoit un nouvel itinéraire qui passe souvent par les petite routes et te fait gagner un temps de dingue. Et bon en plus, tu es quand même trop fier quand tu peux dire à tes potes que pour toi, tout s'est passé "nickel chrome" sur la route.

En fait pour concevoir Waze, Google a misé clairement sur le "Big Data". Le GPS est ainsi une étape logique dans la révolution des données qui inondent la Silicon Valley. Au lieu d'une masse "stupide" composée d'individus mal informés, Waze utilise un système centralisé. Un système qui permet à l'application de prendre des décisions rapides concernant le trafic. Et cette technologie ne fera que se développer dans les années à venir. Songeons par exemple au "Google Cars" qui pourront bénéficier de ce système centralisé pour nous conduire à destination via le meilleur chemin possible.

Pourquoi payer quand c'est gratuit?

Le Coyote, lui, est complètement différent. Au départ, c'était un pur détecteur de radars et c'est encore souvent le cas aujourd'hui. Il est d'origine française et est disponible uniquement en Europe. Et il n'y a aucune technologie sophistiquée à l'intérieur de l'appareil.

A l'origine, vous attachiez le GPS à votre pare-brise et celui-ci fonctionnait grâce à un système de radiodiffusion privé. Avec l'arrivée des smartphones, ce système est devenu obsolète et on retrouve donc maintenant le Coyote sous forme d'application. Mais bon la grosse différence, on ne peut pas se le cacher, c'est que ce système est toujours payant. Et le pire là-dedans, c'est que des gens continuent à payer sans trop se poser de questions.

Le prix, c'est 179 euros minimum pour l'appareil. Le tout pour un système de navigation qui n'est pas optimal. Et ce n'est pas tout: il faudra aussi bien sûr t'acquitter d'un abonnement de 12 euros par mois. Pas mal d'argent donc pour un service que l'on peut retrouver ailleurs, en mieux et gratuitement.

L'interdiction du Coyote n'a juste pas de sens

Donc clairement, pas besoin d'avoir une boule de cristal ou de voyager dans le temps pour savoir quel avenir sera réservé au Coyote. On se demande même ce qui passe par la tête du ministre de la Mobilité flamand, Ben Weyts. Il est déjà une guerre en retard le bonhomme. Coyote, pas de panique, disparaîtra de lui-même au vu de la concurrence. En plus, comment veux-tu interdire le fait de partager des données sur le trafic entre utilisateurs? C'est juste infaisable.

Autre détail amusant: comment devrait-on procéder une fois sur la route de la mer? Comment faire quand tu désires faire un petit trip dans une belle ville flamande? Tu utilises ton GPS jusqu'à "la frontière" et puis tu le caches? Il faudra nous expliquer. Bref, laissons faire le temps plutôt que de proposer des interdictions qui n'ont pas de sens. Même si tu l'auras compris, on est loin de porter le Coyote dans notre cœur.

Déjà lu?