17 choses que tu reconnais si tu as un jour taffé chez McDo

Pour payer ton loyer, pour compléter ta bourse d'études ou pour mettre de la tune de côté pour partir en vacances, tu as un jour travaillé chez McDonald. Et la première chose que l'on peut dire, c'est que ce n'est pas une expérience comme les autres. Ça te marque à vie. Voici donc 17 choses que tu reconnais si tu as un jour taffé chez McDo.

1. Pour te faire engager chez Domac, tu n'as eu aucun souci

Sans doute l'embauche la plus easy de ta vie.

2. Mais une fois sur place, tu as découvert qu'il te fallait un moral d'acier

"Désolé mais à midi, le McMorning, c'est fini!"

3. Et une sacrée résistance au stress

Servir 30 menus Big Mac en une heure, c'est possible.

4. Tu as appris à travailler à toute vitesse et sans voir le temps passer

C'est souvent l'usine. Aouch!

5. Et dans des conditions vraiment pas évidentes

Chaleur, odeur, horaires...

6. En plus de ça, tes potes venaient souvent te chambrer

Puis, en douce, certains venaient te demander comment t'avais réussi à obtenir ce job. Héhéhé.

7. Mais ils venaient surtout pour essayer de te gratter un truc

Un Royal, un Coke ou un McFlurry.

8. En théorie, tu n'avais pas le droit de leur filer des trucs gratos...

... Mais tu le faisais quand même, avoue-le ;-).

9. Les frites, non plus, tu n'avais pas le droit d'en piquer... mais t'en prenais toujours une ou deux en les sortant de la friteuse

Tous les employés font ça. TOUS.

10. Par contre, si un mec venait se plaindre parce que ses frites étaient froides, tu enrageais

Nooooooon... pas recommencer.

11. Après, tu devais aussi supporter des clients qui râlaient pour trois fois rien

Je VEUX des Mc Nuggets!

12. Et des managers qui te faisaient vraiment souffrir

"Plus vite, plus vite!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!"

13. Heureusement, les collègues étaient là pour te soutenir

Big up!

14. Niveau timing, c'était chaud aussi. Tes pauses étaient vraiment courtes

Une demi-heure de break pour manger, c'est parfois hardcore.

15. Et point de vue look, ce n'était pas le top non plus

Casquette, polo, jean noir + ces espèces de chaussures au-dessus de tes chaussures.

16. Sans oublier que tu puais la mort après chaque journée

Il n'y a rien à faire, l'huile de friture, c'est violent.

17. Mais heureusement, tu finissais le mois avec un joli salaire

Et ça, tes potes avaient beau te chambrer, ils t'enviaient tous pour ça.

Déjà lu?