Mais c'est qui Fethullah Gülen?

Recep Tayyip Erdogan a accusé l'imam Fethullah Gülen d'avoir organisé le putsch de ce weekend. Il demande aux autorités américaines de renvoyer Gülen en Turquie afin d'être jugé au pays. En retour, Gülen affirme que c'est Erdogan qui est derrière les évènements de ce weekend. Mais qui est exactement Fethullah Gülen? D'où sort-il?

Fethullah Gülen est un intellectuel musulman turc de 75 ans qui a beaucoup d'influence. C'est de lui que vient le mouvement Gülen, fondé dans les années 70, qu'on appelle aussi le mouvement Hizmet (qui veut dire "service" en turc). Il vit aux États-Unis depuis 1999, en Pennsylvanie, où il est en exil. Il vit dans un sorte d'hôtel, le Golden Generation Worship and Reatreat Center. Il ne se déplace presque jamais (car il est malade). Il écrit et prêche la plupart du temps pour ses disciples.

Le mouvement Hizmet et son influence

Le mouvement Hizmet est considéré comme une face moderne de l'Islam. Il a pour idéal le bien commun. Le Hizmet veut un Islam tolérant, basé sur l'altruisme, le travail et l'éducation. Le mouvement a beaucoup de succès en Turquie, mais aussi à l'étranger. Il a de l'influence dans les écoles, les think tanks et les médias. En Turquie, des millions de personnes suivent le mouvement Gülen. Le Hizmet n'a pas vraiment de structure, ni d'organisation concrète, mais il dispose d'un réseau important. Il a aussi de l'influence au sein de la police, les institutions turques, le judiciaire, et le parti de l'AKP. Et le mouvement a aussi beaucoup d'argent. On estime le montant à 50 milliards de dollars...

Un allié d'Erdogan à l'époque...

Au début des années 2000, le mouvement Fethullah Gülen a fait alliance avec l'AKP, soit le parti islamo-conservateur d'Erdogan. Il s'entendait sur un point: la séparation du religieux et du politique. Petit à petit, Gülen a gagné de l'influence un peu partout en Turquie, au sein de la société civile mais aussi au sein des institutions comme mentionné plus haut.

Des relations qui deviennent de pire en pire

Les relations entre Gülen et Erdogan se sont encore empirées avec le temps, surtout avec l'islamisation croissante de l'AKP en 2011 et ses dérives autoritaires.

Deux ans plus tard: gros scandale. Le réseau de Gülen aurait apparemment essayé de corrompre le cercle intime d'Erdogan. Une véritable purge a eu lieu au sein de la police et de la justice suite à cela. Les autorités turques ont accusé le mouvement Hizmet d'être un "état parallèle", cherchant à renverser le pouvoir en place.

Et puis aujourd'hui Gülen est accusé d'être derrière le putsch

Après le putsch raté de ce weekend, Recep Tayyip Erdogan a l'intention d'en finir avec ses opposant en Turquie. Et c'est ce qui nous amène à Gülen. Après avoir arrêtées 6000 personnnes, Erdogan a demandé aux États-Unis de lui livrer l’imam Fethullah Gülen, soupçonné d'être dérrière le putsch. Le but est de pouvoir le mettre prison, et d'ensuite le juger pour son "implication" dans ce putsch.

En retour, l'imam affirme que c'est Erdogan le cerveau de l'histoire.

En retour, Gülen accuse Erdogan d'être dérrière le coup d'État. Il a affirmé dans le Guardian qu'il n'était "pas vraiment inquiet" pour la demande d'extradition. "Je ne pense pas que le monde les accusations du Président Erdogan. Il y a une possibilité que ce soit un coup monté, et que ça pourrait servir à faire plus d'accusations (vis-à-vis des Gülenistes). Il a ensuite affirmé qu'il n'avait rien à voir avec le putsch de ce weekend.

Les autorités américaines vont prendre en compte la demande d'Erdogan s'ils trouvent des vraies preuves.

Le jeu de ping-pong est lancé.

Source: The Guardian et BBC

Lisez aussi