Le coup d'état a échoué et Erdogan est de retour: "Ce coup est une bénédiction d'Allah"

Nul ne savait clairement où était Erdogan... Mais ce matin, voilà qu'il était de retour à l'aéroport d'Istanbul. Le coup d'état était étouffé. Dans sa déclaration à l'aéroport, le Président turc, Erdogan, a qualifié la tentative de coup d'état de "bénédiction d'Allah" puisqu'elle allait permettre de "purger l'armée". Une partie d'entre elle aurait fomenté la tentative de coup d'état et elle peut s'attendre à payer un "prix fort". Des dizaines de personnes auraient perdu la vie lors des événements de cette nuit et des centaines ont été arrêtées. 

La Turquie se réveille avec une amère gueule de bois: la tentative de coup d'état de cette nuit en Turquie a fait 90 morts, dont 17 policiers, selon la chaîne d'état Anadolu. On compte plus de mille arrestations... Et Erdogan est de retour.

Le grand retour d'Erdogan (et ses grandes promesses)

Entre-temps, Erdogan, dont nul ne savait précisément où il était, a débarqué à l'aéroport Atatürk, d'Istanbul. La chaîne CNN Türk l'a filmé, en train de parler à ses supporters. Il s'agit là, a-t-il dit, d'un "acte de trahison" et les traîtres vont "payer le prix fort". Ce coup d'état est une bénédiction d'Allah, souligne encore le président: il permettra de nettoyer l'armée.

Pendant cette allocution, il y avait encore de l'agitation, des coups de feu dans les rues. Tôt le matin, la chaîne publique, qui était tombée aux mains de rebelles, était de retour aux mains de l'état. Et ce matin, les soldats qui bloquaient les ponts d'Istanbul se sont rendus. Des militaires ont été arrêtés déjà. Les réseaux sociaux mentionnent également que des bombes ont été entendues à proximité du palais présidentiel tôt ce matin.

Est-ce qu'Erdogan se souviendra de ce que la foule aidé à renverser la tentative de coup?

Au cours de la nuit, la vapeur s'est inversée: la foule a pris les rues, en protestant contre le coup. Les fidèles de Gulen ont été pointés du doigt comme responsables de la tentative de coup. Cependant, un groupe qui les représente a qualifié le coup de "bizarre" et "d'étrange". Et il rejette toute implication dans ce coup.

Avec ce coup avorté, Erdogan se trouvera dans une position idéale pour renforcer sa poigne de fer sur le pouvoir... Reste à voir comme l'Europe, les États-Unis gèreront l'après coup d'état. Pour le moment, Obama, Merkel, l'Union européenne ont exprimé leur soutien au gouvernement élu de Turquie.

Un petit récap' de la soirée de hier