Quasi un étudiant sur cinq bosse sans contrat à son job d'étudiant

Travailler au black, ça te dit quelque chose? Chez les jeunes, c'est une pratique assez courante. Un étudiant sur cinq n'a pas de contrat pour son job d'étudiant. Et pour les moins de 18 ans, c'est encore pire. Ce sont 30% d'entre eux qui bossent sans rien n'avoir signé. 

C'est ce qui ressort de l'étude annuelle de Randstad sur le travail étudiant. Parmi les étudiants, plus de la moitié d'entre eux ont un job pendant l'année scolaire. En moyenne, ils bossent 46 jours par an. Alors quand on pense aux jeunes qui ont un job d'étudiant, on peux très facilement en énumérer un. Tu les as bien en tête? Maintenant imagine un peu: parmi ces cinq-là, il y en a un ou une qui bosse sans contrat. Randstad a interrogé un millier de jeunes ayant un job d'étudiant. 18% d'entre eux ont avoué travailler sans contrat. Les secteurs les plus concernés par ce marché sont celui de l'horeca et des loisirs.

En moyenne, les jeunes gagnent 2.400 euros par an. Et bonne nouvelle pour vous les gars, vous gagnez plus que vos amies. En moyenne, les garçons gagnent plus de 1.000 euros en plus que les filles par an, toujours selon l'étude. Ils travaillent en général dix jours de plus que les filles mais ils sont aussi mieux payés, les veinards. Une étudiante va gagner en moyenne 9,9 euros par heure contre 10,7€ euros pour un mec. Alors les gars, si vous n'avez pas encore de job pour cet été, foncez! (mais n'oubliez pas votre contrat)!

Déjà lu?