Le Brexit pour les nuls: avec ces 7 questions-réponses, tu pigeras enfin le bazar

Aujourd'hui, les Britanniques vont décider s'ils veulent rester dans la famille européenne ou non. À partir de 8 heures ce matin, heure britannique, les bureaux de vote sont ouverts. Selon les sondages, ça va être vraiment vraiment serré. 7 questions, 7 réponses.

1. Quelle est exactement la question qui est posée aux électeurs britanniques?

Parce que cette question doit être la plus neutre possible, il y a énormément de débat. Mais au final, c'est juste ceci: "Est-ce que le Royaume-Uni devrait rester membre de l'Union européenne, ou devrait quitter l'Union?"

Et à cette question, deux réponses vraiment évidentes: rester membre de l'Union. Ou: quitter l'Union européenne.

2. C'est un référendum. Le résultat est donc applicable?

Non. En réalité, c'est un référendum consultatif, le gouvernement ne peut donc pas vraiment prendre le résultat en compte. Mais il est impensable que Cameron, le Premier ministre ignore les résultats, et il a déjà dit qu'il les respectera.

3. Y a-t-il un seuil de participation?

Non, il n'y a pas de seuil de participation. La moitié plus un des électeurs gagne le vote, quel que soit le nombre de participants. En fait, la question d'un seuil de participation ne se pose pas vraiment. Il y a tellement de choses en jeu qu'une forte participation est attendue.

4. Pourquoi est-ce que ce référendum a lieu en fait?

En 1973, le Royaume-Uni a intégré la CEE, la Communauté économique européenne, l'ancêtre de l'Union. En 1975, il y a eu aussi un référendum, les Britanniques ne voulaient pas quitter la Communauté. Une grande majorité voulait rester membre. Mais la relation entre les British et l'Europe a toujours état au statut: "c'est compliqué".

Pendant la campagne électorale l'année dernière, le Premier ministre David Cameron, un conservateur, avait annoncé le référendum. Il a fait ça pour essayer d'endiguer la montée du parti nationaliste, populiste et eurosceptique, UKIP, le UK Independence Party de Nigel Farage. Et ça a fonctionné... UKIP a fini avec un siège à la Chambre, mais Cameron est bien resté fidèle à sa promesse.

5. Quels sont les principaux arguments de ceux qui sont contre et ceux qui sont pro Brexit?

Les partisans du Brexit trouvent que la démocratie est menacée par les directives venues de Bruxelles. Ils veulent décider eux-mêmes de ce qui se fait dans leur pays.

Les opposants au Brexit ne veulent pas que les liens avec l'Union soient coupés. Ils trouvent que c'est mieux pour leur sécurité nationale, la lutte contre le terrorisme, et la croissance économique grâce à la coopération européenne.

6. Est-ce que la mort de Jo Cox va influencer le résultat?

Les sondages montrent en effet, qu'après la mort de Jo Cox, le camp opposé au Brexit aurait légèrement augmenté dans les sondages. Mais il y a tellement de facteurs qui influencent l'avis des Britanniques, qu'il est impossible de dire si cette augmentation est vraiment due à la mort de Jo Cox.

7. Quand aurons-nous les résultats?

Ce soir à 23 heures, heure en Belgique, les bureaux de votes seront fermés et le dépouillement commencera. Normalement chez nous, on a des sondages et on connaît plus ou moins la tendance. Mais au Royaume-Uni, la publication de sondages de sortie de urne est interdite.

Demain matin, on devrait avoir des sondages plus ou moins fiables, mais les résultats ne seront pas connus avant demain, vendredi après-midi.

Lire aussi