Mark Zuckerberg veut tout savoir sur nous, pourtant lui planque bien sa webcam avec du tape!

Parano ou juste prudent le patron de Facebook? Mark Zuckerberg ne lésine apparemment pas sur la sécurité de son MacBook. En publiant une photo pour fêter les 500 millions d'utilisateurs sur Instagram, on remarque qu'il a placé un tape sur sa webcam et son branchement micro. Son entreprise ne se gêne pourtant pas pour récolter une multitude d'informations à notre sujet mais lui n'est pas né de la dernière pluie: on est jamais trop prudent en effet...

Suite à la publication d'une photo célébrant les 500 millions d'utilisateurs d'Instagram, un internaute plutôt attentif a remarqué quelques détails interpellant: non seulement sa webcam est cachée par un tape mais son micro aussi.

Et il s'agirait bien de son ordi personnel. Puisque selon un Facebook Live effectué par Mark Zuckerberg lui même il y a quelques mois, on voit clairement qu'il s'agit bien de son bureau dans l'immense open-space de l'entreprise américaine.

Facebook utilise notre micro pour écouter nos convers'?

Il en fait un peu trop le boss? Pas vraiment, si on en croit la polémique née début juin et qui concernait Facebook justement. Une enseignante accusait le réseau social d'écouter les conversations de ses utilisateurs par l'intermédiaire du micro leur smartphone. Leur volonté étant de faire des pubs les plus ciblées possibles.

Précisons quand même que Facebook a fortement démenti la chose, précisant utiliser notre micro uniquement pour identifier les chansons qu'on écoute ou regarde. Un service uniquement disponible au States pour l'instant.

Mais au delà de cette polémique, on sait aussi qu'un hacker chevronné peut prendre le contrôle sans trop de difficultés de n'importe quel ordinateur. Cet ordinateur devient alors un véritable zombie et grâce à la webcam et au micro, il peut en plus se transformer en parfait petit d'espion. Ce que redoute Mark Zuckerberg ici est sans doute l'espionnage industriel. En plus, quand on sait qu'il s'est fait piraté récemment ses comptes Twitter et Pinterest, le patron du réseau social a peut être raison de se montrer prudent.

Bingo, on a tout vu Mark!

Déjà lu?