La cheffe du service des douanes de Zaventem est mariée à un dealer de cocaïne

Annick V.C., la cheffe du service des douanes à l'aéroport de Bruxelles, va être transférée: des plaintes avaient déjà révélé qu'elle avait menacé ses collègues avec une arme. Aujourd'hui, on apprend qu'elle est mariée à un dealer de cocaïne.

La cheffe du département des douanes à l'aéroport de Zaventem a un problème, écrit le journal Het Nieuwsblad. Hier, on apprenait que les douaniers de Zaventem devaient rendre leurs armes pour éviter les incidents. Au sein de l'équipe, il était question de menaces et de harcèlement, a expliqué un porte-parole de l'aéroport.

Maintenant, on découvre que la cheffe des douaniers de Zaventem - pour le moment, mais elle sera transferée bientôt - est mariée à un dealer de coke.

2.800 kilos de coke

Son mec, H.A.G. (40) de Heist-op-den-Berg, a été condamné en 2006 par le tribunal d'Anvers à une peine de prison de 5 ans. H.A.G. a aidé trois criminels à passer en douce plus de 2.800 kilogrammes de cocaïne via le port d'Anvers. La vente du produit aurait rapporté dans les 150 millions d'euros. En fouillant la maison du couple, des documents de douanes concernant les lignes de bateau et les données de transport ont été retrouvés.

Annick V.C. n'a pas été inculpée par les accusations de trafic bien que, durant le procès, il est apparu qu'elle se doutait bien que son mari dealait de la cocaïne.

Questionnement

On se demande forcément pourquoi le SPF Finance n'a jamais remis en question sa nomination comme cheffe du département des douanes à Zaventem, il y a plusieurs années.

Le personnel par contre, il fronce les sourcils. "Tout le monde était au courant. Evidemment, cette situation était très mauvaise pour la crédibilité de notre service. On ne comprend même pas qu'elle ait pu rester le boss", a déclaré hier une source qui travaille à la douane.

"Comme la situation aux douanes de Zaventem a dégénéré", Annick V.C. a été envoyée aujourd'hui au siège central de Bruxelles.

Six

33 membres de l'équipe de douaniers ont dû rendre la semaine passée leurs armes de services parce que l'un d'entre eux avait menacé un collègue avec son pistolet.

"Apparemment, le personnel des douanes mènerait la vie dure à six jeunes douaniers", a expliqué une autre source au sein des douanes au journal Het Nieuwsblad. "Ils agissent comme des machos, pour monter en grade. Mais celui qui ne participe pas se fait harceler." Annick V.C. serait derrière ces histoires de machos.

Déjà lu?