Shame on you Lego: utiliser la violence pour appâter les gosses, c'est pas joli joli

Les jouets Lego sont de plus en plus violents. Le but? Retenir l'attention des enfants. Parce qu'à l'heure du digital, ils ont tous les yeux rivés sur les jeux vidéo. Bye bye les jouets traditionnels. 

L' université de Canterbury a réalisé une étude sur Lego et le constat est sans appel: leurs jouets deviennent de plus en plus violents. "Les produits de la compagnie Lego ne seraient pas aussi innocents que ce qu'ils étaient" explique Christoph Bartneck qui fait partie de l'étude. Il y aurait de plus en plus d'armes qui apparaissent dans les Lego traditionnels. Les enfants utiliseraient les blocs pour monter des véritables scénarios de guerre.

L'étude, qui a aussi examiné les catalogues Lego de 1973 à 2015, a trouvé que les scénarios étaient de plus en plus violents. "40% des pages contiennent une sorte de violence, en particulier des scénarios qui incluent des tirs et des comportements menaçants".

Une autre étude publiée par le journal PLOS ONE conclu que Lego "montre une augmentation exponentielle de la violence".

Les armes? Pas nouveau

Les armes dans les Lego ce n'est pourtant pas nouveau. Les premières sont apparues il y a plus de quarante ans. Un pack "château" comprenait des épées, des lances et des haches. Maintenant, on trouve des armes dans 30% des kits Lego.

Du côté de Lego, on dit promouvoir des activités variées comme la construction, la fantaisie et le conflit.

“Le conflit fait partie du développement naturel de l'enfant" explique le porte-parole. Il ajoute: "Nous essayons toujours d'utiliser l'humour quand c'est possible pour baisser le niveau de conflit".

Les jouets n'ont plus la cote

Mais Lego ne serait pas le seul. Pour gagner l'attention des enfants, les fabricants de jouets tombent de plus en plus dans le côté violent. Aujourd'hui, tous les gosses ont les yeux rivés sur les jeux vidéos ou sur la télévision et délaissent les jeux traditionnels. Et tout ce que les constructeurs ont trouvé pour appâter les enfants, c'est la violence.

Sérieusement?

Source: The Guardian

Déjà lu?