Voici pourquoi lâcher un peu Facebook et Instagram te rendra peut-être plus heureux

Tu as ressenti de la jalousie en regardant les photos sur Facebook ou Instagram d'un de tes potes? Toi, tu étais assis dans ton salon en train de manger une vieille lasagne et il bombardait les réseaux sociaux de photos de lui et sa meuf sous le soleil. Alors tu te sens minable, tu envies sa vie. Mais tu sais quelle est la prochaine étape? La dépression! 

Tout le monde a déjà vécu ça: tu vois la nouvelle voiture d'un de tes potes d'enfance qui a craqué pour la merco et toi t'as toujours ton vieux tas de ferraille. Là, t'es jaloux, même super jaloux.

Une étude qui vient des États-Unis, et sponsorisée par l'Institut National des Maladies Mentales, a identifié qu'il y avait un lien fort et signifiant entre l'utilisation des réseaux sociaux et la dépression. ”L'étude a prouvé que le niveau de dépression augmente avec le temps passé sur les réseaux sociaux et le nombre de visites par semaine sur ces réseaux". Mais le rapport entre les réseaux sociaux et la dépression est complexe et peut être influencé par plusieurs facteurs.

Facebook, symptôme de la dépression?

Ce qui est cool: les réseaux sociaux nous permettent d'être connectés et de garder contact avec nos amis. Cela permet d'avoir de courtes interactions avec eux pour garder le lien quand on a pas beaucoup de temps. Ce qui est moins cool: les médias sociaux alimentent la dépression.

Pourquoi ça alimente les dépressions? Première chose, peut-être que les gens déprimés parlent plus sur Facebook que en face-à-face car ils ne se sentent pas bien. L'utilisation de Facebook serait donc plus un symptôme que la cause de la dépression.

En mode top biche

Ensuite, nous avons tous besoin d'être aimés et acceptés par les autres et les réseaux sociaux jouent sur cette vulnérabilité. Les gens qui ont une faible estime d'eux-même essayent d'accroître cette estime en cherchant des "likes". Un peu comme une course à la popularité. C'est dans la nature humaine de se comparer aux autres. Parfois ça nous inspire mais souvent c'est plutôt négatif.

Et le problème c'est que l'image que les gens montrent d'eux-même sur Facebook est toujours positive, intéressante, excitante. Soyons réaliste, on va d'office poster une image de nous top biche plutôt que affalée dans le fauteuil non? Et donc si quelqu'un se sent mal et nous voit dans notre plus belle robe de soirée, ça ne va pas l'aider. Garde toujours ça en tête quand tu baves sur les photos de tes potes, ta vie est sûrement aussi cool que la leur.

Source: Mashable

Déjà lu?