Slow-walk: par amour pour Bruxelles, ces gens ont marché et dansé... au ralenti

Pour la Journée de la Danse, la chorégraphe Anne Teresa De Keersmaeker a organisé une marche toute particulière dans les rues de Bruxelles: les participants avançaient au ralenti depuis les différentes portes de la capitale. Un moment d'extase lente qui a rassemblé les marcheurs en un point final sur la Grand Place de Bruxelles.

La marche partait depuis cinq portes de Bruxelles: Porte de Hal, Porte de Namur, Botanique, Yser et Porte de Ninove

Elle était organisée par la chorégraphe Anne Teresa De Keersmaeker avec les danseurs de Rosas et P.A.R.T.S.

Le concept? Le ralenti

"C'est une méditation et une invitation à ralentir son corps et son esprit et à faire l'expérience de la ville et de ses habitants selon une nouvelle perspective."

Prendre son temps pour s'opposer à la vitesse

La "marche lente" s'est achevée sur la Grand Place

En danse

Et en musique

Déjà lu?