Les Britanniques ont bien fait comprendre à Trump qu'il n'était pas le bienvenu

La classe à l'anglaise. Enviée par le monde entier, elle s'est illustrée à de nombreuses reprises ces deux derniers jours. Alors que Trump venait en visite au Royaume-Uni, les Anglais se sont donné comme mission de faire comprendre au président des USA que non, il n'est pas le bienvenu sur la terre de Shakespeare et Theresa May.

Le chibre, une valeur sûre

Un étudiant de 18 ans a inscrit sur une pelouse survolée par l'avion présidentiel: "Eh, Trump. Le changement climatique est réel." Pour être sûr d'attirer l'attention du président de la première puissance mondiale, il a rajouté un pénis. Simple. Basique.

Le Trump Baby, un classique renouvelé

Le Trump Baby, c'est ce dirigeable créé lors de la première visite au Royaume-Uni de Trump, représentant Trump clairement énervé en couche-culotte. Créé par l'artiste Matt Boner, il est convoité par le Musée de Londres, mais doit encore mener sa mission de protestation envers Trump avant de se retrouver exposé. Il a d'ailleurs fallu un crowdfunding de 30.000 livres pour permettre au Trump Balloon de voler à nouveau dans le ciel londonien. Dommage qu'il y ait eu trop de vent pour le laisser voguer en ce mardi 4 juin, journée de manifestations à Londres.

La Tour de Londres aussi était de la partie

Le collectif Led By Donkeys a décidé de projeter sur divers bâtiments touristiques, comme le musée Madame Tussaud, la Tour de Londres et Big Ben, des messages cyniques à l'encontre de Trump. Ils ont notamment fait comprendre à ce dernier que son taux d'approbation par les Britanniques n'était en rien égal à celui d'Obama, son prédécesseur. Dans les tweets qui relayaient leurs actions, ils ont d'ailleurs réutilisé le champ lexical de Trump (SAD!).

Trump tweetant sur toilettes dorée

Mais à quoi peut bien ressembler Trump lorsqu'il poste ses tweets véhéments? L'écrivain scientifique et expert en dinosaures Don Lessem a voulu donner une réponse avec une statue de 5 mètres de haut au doux nom de "Dump Trump". On l'y voit en train de se soulager bruyamment, casquette MAGA sur la tête, pantalon aux chevilles et smartphone en main. Ingénieux.

Bonus: le doigt d'honneur, subtil mais efficace

Vouloir faire coucou à Trump alors que son hélicoptère se rend au Buckingham Palace, une jolie attention qui mérite d'être soulignée.

Déjà lu?