Des poulets ramassés à la moissonneuse, L214 montre une nouvelle fois l'horreur des élevages intensifs

L'association de défense des animaux L214 a encore frappé. Cette fois, elle s'est infiltrée avec une caméra dans deux élevages intensifs de poulets en France. Comme d'habitude, les images sont horribles et montrent les conditions de vie catastrophiques de ces animaux. 

Cette fois, les activistes de l'association L214 se sont attaqués à DUC, l'une des plus grosses entreprises d'élevage de France. Avec des caméras, ils se sont invités dans deux élevages situés dans les départements de l'Aube et de Yonne. Et comme d'habitude, les images sont dures et déchirantes. On y voit des milliers de poulets entassés dans d'énormes hangars dans lesquels leurs conditions de vie sont tout simplement affreuses.

C'est simple, les poulets ne voient jamais la lumière du jour et meurent bien souvent déshydratés ou de problèmes respiratoires graves. Mais il y a pire: pour être emmenés à l'abattoir, les poulets sont ramassés à la moissonneuse batteuse, ils sont acheminés sur un tapis roulant comme à l'usine jusqu'à des caisses où ils sont enfermés puis déplacés dans un camion direction le casse-pipe. En tout, DUC tue 500.000 poulets de cette façon chaque semaine.

Embarrassant pour DUC

On utilise le terme embarrassant mais on est encore gentils. Cette vidéo ne va évidemment pas faire de la pub pour le producteur de volaille et c'était d'ailleurs le but de L214. Là où ça devient vraiment honteux, c'est que sur le site de l'entreprise, on retrouve une page entièrement consacrée au bien-être animal. Sur cette fameuse page on peut lire ceci: "Les éleveurs DUC s’engagent et veillent au respect des animaux en adhérant à la charte d’élevage DUC. Le poulailler fait l’objet d’une habilitation annuelle pour le respect des normes définies dans cette charte pour garantir les bonnes conditions de confort des volailles. Le bien-être animal passe avant tout par un bon état de santé. Les poulets DUC bénéficient de règles d’élevage adaptées. Les éleveurs DUC y portent la plus grande attention en les surveillant autant que nécessaire. Toutes les interventions réalisées au contact des animaux s’effectuent avec l’objectif d’éviter les stress inutiles."

On te laisse te faire ton propre avis en visionnant les images mais on a pas l'impression que tout cela est suivi à la lettre pour les employés de DUC. L'entreprise n'a pas souhaité réagir à toutes ces images mais les autres éleveurs de poulets, eux, en ont gros: "Ces images font très mal aux éleveurs parce que ça ne représente pas du tout le quotidien de leur travail", dénonce Anne Richard, de l'association nationale interprofessionnelle de la volaille pour BFMTV.

De son côté, L214 rappelle que 800 millions de poulets sont élevés pour finir dans nos assiettes chaque années. Et 83% de ces poulets sont élevés dans ces conditions d'élevage intensif. La cause animale est de plus en plus importante en France, on le remarque par exemple grâce aux 2,2% des voix obtenus par le parti animaliste lors des récentes élections européennes.

Voici la fameuse vidéo, attention les images peuvent choquer

 

Déjà lu?