Les "fresques érotiques" de Bruxelles au menu du nouveau Lonely Planet

Depuis 2016, des fresques atypiques sont apparues dans les rues de la capitale. Pénis, vagin, anus, seins: tout y est passé. A tel point que c'est presque devenu un porte-étendard de la culture bruxelloise et du street art. Résultat: les fresques se retrouvent dans le livre Lonely Planet spécial Bruxelles et Bruges. 

Comment oublier le pénis de Saint-Gilles? Et ce vagin rue des Poissoniers? Depuis 2016, les fresques que l'on qualifiera d'érotiques se sont multipliées dans la capitale. À tel point que désormais, elles sont devenues de véritables attractions touristiques de Bruxelles.

D'ailleurs, le célèbre guide Lonely Planet, bible des travel addicts, a carrément inclus ces fresques dans sa nouvelle édition consacrée à Bruxelles et Bruges (voir photo ci-contre), mais aussi dans la version plus globale de Belgique et Luxembourg. "L'artiste est anonyme et le sujet bien éloigné des joyeuses fresques de la ville. Le street art de Bruxelles est devenu nettement plus subversif" peut-on lire dans le bouquin.

Donc, si tu vois de plus en plus de gens massés devant ces différentes fresques, tu sauras pourquoi! Comme disaient les YouTubeurs Bapt et Gaël: "Le zboub vaincra!"

Voici le passage en question figurant dans le livre

© Gauvain Dos Santos

Voici ce que les passants pensaient du vagin de Saint-Gilles

 

Déjà lu?