Des trottinettes piratées se mettent à faire des propositions salaces

À Brisbane en Australie, des trottinettes Lime piratées ont révélé leur libido. Un événement qui peut faire sourire, mais remet en question la fiabilité du moyen de transport. 

Des trottinettes électriques ont été capturées en flagrant délit de racolage. Dans une vidéo publiée par 7 News, une chaîne de télévision australienne, on les voit faire des propositions salaces au moment du verrouillage de l'engin. Ainsi, si tu t'étais baladé en deux roues à Brisbane hier soir, une forte voix aurait pu te proposer, dans un accent australien prononcé qui fait son charme, de la chevaucher en lui tirant les cheveux. Un hack qui peut faire sourire - et qui change de la traditionnelle sonnette de verrouillage, mais qui témoigne une nouvelle fois de la facilité de piratage des véhicules qui ont envahi nos villes.

Une sécurité qui laisse à désirer

Outre le fait que rouler en trottinette électrique peut se révéler dangereux en lui même, le risque peut aussi venir à distance de hackers. Ce n'est pas la première fois qu'un tel bug survient. La marque Bird en avait déjà fait les frais, quand certains s'étaient rendus compte qu'un piratage bluetooth permettait de prendre le contrôle du véhicule, de le démarrer et de l'arrêter à sa guise. Une erreur due au cout peu onéreux de leur modèle, la Xiaomi M365.

Il y a certainement des améliorations à amener au système de Lime, Bird, Dot ou encore Lyft avant de pouvoir rouler en toute sécurité. Il ne reste plus qu'à espérer que les géants chinois finiront par se pencher sérieusement sur la question.

Déjà lu ?