Les gens qui mastiquent ou respirent près de toi te rendent dingue? C'est qu'il y a quelque chose qui cloche chez toi

Un collègue qui respire trop fort? Un frère qui ne sait pas manger sans faire de bruit? Si ce genre de trucs te rendent complètement fou, c'est que quelque chose ne va pas chez toi. Plus précisément au niveau du lobe frontal de ton cerveau.

Faire du bruit en mangeant, ça énerve pas mal de monde. Et puis il y a ceux que ces petits bruits rendent complètement fous. Pour ta gouverne, il y a une raison scientifique derrière cet agacement. Selon une étude publiée dans le Current Biology, tu souffres sans doute de misophonie, une haine du son qui est déclenchée par certains bruits spécifiques.

Les participants transpirent et s'affolent

Pour arriver à cette conclusion, des scientifiques ont scanné le cerveau de 20 personnes atteintes de misophonie et de 22 autres qui n'en souffrent pas. Tous les participants ont écouté plein de sons différents: il y avait des cris, des bruits de respiration, de gens qui mangent ou encore le son de la pluie qui tombe.

Le résultat de l'étude est clair: aucun des participants n'aime les bruits horribles mais les gens atteints de misophonie réagissent encore plus mal à certains bruits. Ils commencent alors à transpirer et leur fréquence cardiaque augmente. La partie antérieure de leur cortex insulaire est plus active et réalise plus de connexions avec les autres régions du cerveau responsables de la réponse apportée au bruit.

Du coup, voilà pourquoi ils sont un peu à cran quand tu dévores ta mitraillette au frit kot.

Déjà lu?