"Jamais autant de Belges n'ont été au travail", mais chaque camp s'en attribue les mérites

L'Office national de sécurité sociale (ONSS) a publié ce mardi de nouveaux chiffres concernant l'emploi: 46.000 jobs ont été créés en un an. Une réussite pour la ministre des Affaires sociales Maggie De Block (Open VLD) qui poursuit le travail du gouvernement fédéral. A Bruxelles, on note 70 mois consécutifs de progression. Reste à savoir qui est à féliciter.

Le leitmotiv de Charles Michel "jobs jobs jobs" a indéniablement marqué la législature qui prendra fin en mai prochain. Avec un tel slogan, il fallait assurer derrière en proposant effectivement plus d'emplois. Selon un récent rapport de l'Office national de sécurité sociale (ONSS), 46.000 emplois ont été créés en un an, dont 42.884 dans le secteur privé. De bons chiffres qui viennent confirmer les 176.000 emplois créés et annoncés par le Premier ministre sur toute la législature.

Un résultat dont se félicite la ministre en charge des Affaires sociales, de la Santé publique et de l'Asile et la Migration Maggie De Block, membre de l'ex-majorité fédérale avec le MR. "Nos choix politiques fonctionnent. Grâce à la diminution des charges, les entreprises créent des emplois. Ces emplois offrent à leur tour plus de pouvoir d’achat et engendrent plus de cotisations sociales pour la sécurité sociale" explique la ministre. Pour rappel, les cotisations de sécurité sociale pour les employeurs sont passées de 32,4% à 25%.

Ainsi, "jamais autant de Belges n'ont été au travail" selon la ministre Open VLD. En effet, 70% des Belges ont actuellement un emploi.

70 mois de progression à Bruxelles

En parallèle des chiffres publiés par l'ONSS, Actiris dresse lui aussi un bon rapport concernant l'emploi à Bruxelles. Il concorde avec les chiffres dont Maggie De Block est si fière: le nombre de jeunes bruxellois au chômage est au plus bas depuis 1990. De plus, le taux de chômage est en constante baisse depuis maintenant 70 mois, autrement dit depuis presque 6 ans.

Au total, la capitale belge compte 89.487 chercheurs d’emploi, soit un taux de chômage de 15,9%. C'est encore beaucoup, mais le taux chômage a baissé de 19,4% en 5 ans à Bruxelles, soit depuis le début de la législature. De quoi se réjouir, même si chacun s'en attribue les mérites. Du MR, au pouvoir au fédéral, jusqu'au PS, au pouvoir en Région bruxelloise. Les socialistes doivent au moins reconnaître que, dans ce domaine, le bilan du gouvernement Michel est positif. Et qu'ils ne s'agit pas que d'emplois précaires. Même si des réserves peuvent être émises.

"Compte formation"

Reste que Maggie De Block veut continuer son effort en créant ce qu'elle appelle un "compte formation", dont le budget a récemment été voté à la Chambre. Ce compte a pour objectif de convertir la prime de licenciement des travailleurs en budget formation, un budget qui est exonéré de cotisations sociales et d’impôt.

"Les travailleurs peuvent de cette façon plus facilement accéder aux emplois à pourvoir et les chances augmentent pour les entreprises de se développer. Grâce au budget formation, nous jetons les bases de l’instauration d’un compte formation", ajoute Maggie De Block en précisant que l'Open VLD propose aux travailleurs de suivre une formation de 2 ans pour se reconvertir. Mais pour mettre tout ça en place, il va falloir se dépêcher, car les élections approchent. Tic tac, tic tac.

Déjà lu?