Theresa May plus bloquée que jamais: le Parlement britannique a encore sapé son autorité

Le Parlement britannique a encore sapé l'autorité de la Première ministre Theresa May. Lors d'un vote, il a été décidé qu'elle devrait à nouveau chercher des solutions alternatives pour le Brexit.

Le Parlement britannique a décidé de voter pour trouver des solutions alternatives au Brexit. Une majorité de 302 sur 329 députés a voté en faveur d'un amendement qui donnerait à la Chambre des communes davantage d'influence sur la façon dont les choses se dérouleraient si le Brexit de Theresa May n'était pas conclu cette semaine.

Il s’agit d’un vote non contraignant sur ces alternatives - même s’il existe une majorité au Parlement pour une proposition, le gouvernement n’est pas tenu de les suivre. Néanmoins, la pression politique pour mettre en oeuvre les demandes sera forte sur la Première ministre britannique.

Plan B

L’amendement a également été déposé il y a deux semaines, puis rejeté par deux voix. En pratique, la Chambre basse a maintenant la possibilité de déterminer un plan B. On connaîtra ces propositions et alternatives probablement mercredi.

Il pourrait s’agir d’un nouveau référendum ou d’un Brexit plus souple, qui se rapprocherait du statut de la Norvège - le pays n’est pas membre de l’Union européenne mais il entretient des liens étroits avec l’UE. Ou alors, on pourrait voir émerger un Brexit sans compromis.

Les dirigeants de l'Union européenne ont accordé à la Grande-Bretagne un délai jusqu'au 22 mai pour mettre en place le Brexit, à condition que l’accord de Theresa May soit adopté cette semaine. Sans le soutien du Parlement, elle doit rentrer à Bruxelles avant le 12 avril et présenter un plan alternatif.

Soutien crucial

May devait initialement présenter son accord à la Chambre basse ce mardi, mais elle a finalement abandonné cette idée car le soutien qui lui avait été accordé était encore insuffisant. Elle va donc maintenant se décider jeudi. Avec les résultats qu'elle aura obtenu, elle pourra faire une pression supplémentaire sur les partisans du Brexit avec ce message: "Soutenez mon accord, sinon nous allons prendre une direction qui ne vous plaira pas".

Le Parti démocrate-unioniste nord-irlandais (DUP), crucial pour que la majorité du pays soit favorable à son plan, a clairement indiqué dimanche qu'il n'était pas sur le point de voter en sa faveur.

Déjà lu?