Apple présente "Arcade" et "Apple TV+", deux services de streaming qui n'écraseront pas la concurrence

© Apple

Avec cette keynote, Apple met fin à plusieurs semaines d'agitation qui ont vu les nouveaux iPad, les AirPods 2 et  le AirPower confirmés. Mais la star se faisait attendre: le service de streaming. On en a eu droit à deux.

Tim Cook et sa bande ont placé cette keynote sous le signe du "service". Du coup, on attendait tous avec impatience l'annonce du service de streaming d'Apple, vendu par la presse spécialisée comme le futur Netflix.

On a dû patienter. D'abord place à Apple News+ et Apple Card, deux services qui ne concernent pas encore l'Europe. Le premier intègre désormais une centaine de magazines, surtout américains, au sein de l'application. Le deuxième fonctionne comme une carte de crédit, avec une multitude d’informations sur les dépenses de son utilisateur. Ok, suivant.

Apple Arcade, service de gaming

Ensuite, Apple nous aura fait beaucoup sourire, voire même un peu pitié. Avec Arcade, Apple fait une toute petite incursion dans le monde du jeu vidéo. Si tu t'attendais à voir un immense magasin en ligne proposant tes jeux préférés, faudra revenir dans quelques années. Ici, on retrouve des jeux exclusifs à la plate-forme, une centaine, que l'on nous promet "à contre-courant de tout ce qui se fait dans l'industrie du jeu vidéo". En effet, à la vue des images, on dirait de chouettes petits jeux concepts et inventifs, mais rien de très sexy.

Alors bien sûr, dans son spot promotionnel, Apple montre sa collaboration avec quelques grands noms comme Hironobu Sakaguchi, le créateur de la licence Final Fantasy. On a aussi aperçu le Sonic Racing de chez Sega et on nous promet une collab avec Konami (PES) ou encore LEGO. Mais Apple est loin, très loin de venir titiller les trois géants du gaming: Sony, Microsoft et Nintendo. Encore plus loin que le Stadia de Google, qui n'avait déjà pas fait l'unanimité.

Arcade complétera l'App Store et ses "300.000 jeux gratuits et payants". Le tout sera compatible sur iPhone, iMac et l'Apple TV et dispo dans 150 pays dès cet automne. Aucune indication par contre au niveau du prix de l'abonnement.

 

Apple TV+, service de streaming

Et puis enfin, notre soif de nouveautés allait être rassasiée. C'était le tour du service de vidéo à la demande d'Apple, celui qui est censé concurrencer Netflix: Apple TV Channels. Disponible dès le mois de mai sur Apple TV, il proposera entre autres des productions des concurrents de Netflix comme Hulu, Amazon Prime ou encore HBO.

Et à notre grand étonnement, qui voit-on débarquer sur scène? Steven Spielberg en personne, le même qui mène la vie dure à... Netflix, au sujet des Oscars. Tout Hollywood arrive en renfort: c'est au tour des acteurs et actrices Jennifer Aniston, Steve Carell et Reese Whiterspoon de venir faire la promo de ce qui sera le service streaming d'Apple: Apple TV+ . On n'obtient pas plus de précisions, mais il apparaîtront dans les futures coproduction Apple sous la direction de réalisateurs comme JJ Abrams ou encore Sofia Coppola.

Concrètement, l'application Apple TV+ sera compatible sur tous les appareils Apple en plus de quelques modèles de smart TV (Samsung, dans un premier temps). Le tout dans plus de 100 pays et pour cet automne. Mais aucune indication sur le prix de l'abonnement là non plus. Dans le catalogue, on retrouvera aussi des "centaines de milliers de films et de séries" qui sont pour l'instant disponibles à l’achat ou à la location sur l'iTunes Store.

Mais on reste clairement dans le flou tant qu'on ne sait pas combien ça coûte. À vrai dire, cette présentation nous laisse un fameux goût de trop peu de manière générale. On est bien loin de la révolution annoncée. Il s'agit, a priori, de deux services de streaming très communs, malgré les superlatifs utilisés tout au long de la soirée (matinée là-bas). Tout dépendra de l'offre.

 

Déjà lu?