Le réchauffement est tel que des cadavres commencent à refaire surface sur le Mont Everest

C'est affreux mais plutôt représentatif de l'urgence climatique. En effet, sur les hauteurs du Mont Everest, des cadavres d'alpinistes téméraires refont surface en même temps que la glace fond. C'est glauque, oui, tu peux le dire. 

Le réchauffement climatique dans ce qu'il a de plus macabre. À cause de la fonte des glaces et de la neige, les corps d'alpinistes malchanceux refont surface au cours de ces dernières années. Car depuis qu'il a été gravi pour la première fois en 1953 par Tenzing Norgay et Sir Edmund Hillary, 4.800 personnes ont réussi l'ascension. À l'inverse, 300 personnes y sont mortes en autant de temps. Et comme cela coûte extrêmement cher de récupérer les corps, la plupart ont été abandonnés sous la neige, sur le toit du monde.

Ang Tshering Sherpa, le président de la Nepal Mountaineering Association explique que "la banquise et les glaciers fondent rapidement et que les cadavres qui sont restés enterrés pendant toutes ces années sont maintenant à l'air libre." Pour la BBC, il explique que le réchauffement climatique en est clairement la cause.

Étude à l'appui

Un fonctionnaire du gouvernement népalais témoigne également de ce phénomène: "J'ai moi-même récupéré environ 10 cadavres au cours des dernières années à différents endroits de l'Everest et il est clair que de plus en plus d'entre eux sont en train d'émerger."

L'Everest n'est pas la seule montagne à connaître ce phénomène: l'Himalaya est également touché. Dans cette chaîne de montagne, la neige se fait également de plus en plus rare. Un rapport publié cette année par 210 auteurs a averti que plus d'un tiers de la glace de la région fondrait d'ici 2100, même si les gouvernements prennent des mesures énergiques pour limiter le réchauffement de la planète dans le cadre de l'accord de Paris de 2015 sur le climat.

Mais outre la fonte de glace, il arrive que des corps sans vie apparaissent à cause des mouvements des glaciers. Car oui, les glaciers bougent véritablement, rendant cet environnement où la mort a élu domicile plus hostile que jamais.

Déjà lu?