Lueur d'espoir: la voiture recule de 20% à Bruxelles

Pas de loi climat, mais de bonnes nouvelles concernant l'évolution de nos déplacements vers notre lieu de travail. Le train et les vélos sont davantage prisés pour se rendre à Bruxelles, mais la Wallonie est à la traîne.

Si le monde politique a dû mal à concrétiser ses ambitions climatiques, de parler d'une seule voix, il ne faudrait pas oublier l'énorme élan vert dans lequel sont plongés les citoyens, et qui ne date pas seulement des derniers mois. Les habitudes changent, les comportements s'adaptent, et ce n'est pas le fait de quelques bobos ixellois en manque de grand air.

Sans doute facilité par un accès chaotique de la voiture dans notre capitale, la cinquième édition de l’étude fédérale sur les déplacements domicile-travail (2005-2017), rapportée au Soir, le démontre: les voitures sont en diminution à Bruxelles. Le croiras-tu, au profit des transports en commun et surtout du vélo.

Le chiffre le plus spectaculaire concerne les vélos. Ils sont en progression de 259% ! Ils représentent maintenant 6,3% des trajets domicile-travail, confirmant les bons chiffres une étude de Pro Vélo. Le train est aussi en net progrès puisque les navetteurs (34%) sont presque autant que les automobilistes (36,2%). Fruit des embouteillages, les motos sont au en nette progression (+70% par rapport à 2005). Conséquences, les voitures sont en diminution de 20% vers la capitale.

La Wallonie à la traîne

Un constat que l'ont ne peut pas faire en Région wallonne. 84% des usagers se rendent en travail en voiture. La faute à une offre des transports en commun insuffisante, à des horaires pas adaptés et aux retards. Le train n’est utilisé que pour 4 déplacements sur 100 (en baisse de 9 %). Même performance pour les autres transports en commun (pourtant en augmentation de 12 %). Cela s'explique aussi par une position géographique des entreprises pas adaptées au réseau des transports en commun.

Dernière constatation importante, l'explosion du télétravail. Le nombre de télétravailleurs a augmenté de 39%. Même si seulement une entreprise sur cinq permet à son personnel de télétravailler en moyenne. Elles sont quatre sur dix à Bruxelles.

Au vu des derniers événements, tout porte à croire que les chiffres de 2018 et de 2019 devraient confirmer cette tendance. Dernière mesure en date, la baisse de la TVA à 6% concernant l'achat de vélos et de vélos électriques.

À défaut de loi climat, tout n'est pas noir pour améliorer la qualité de l'air dans notre pays.

Déjà lu?