Au Honduras, des médecins demandent au Canada de ne plus leur envoyer d'homéopathie, car inutile

Des médecins canadiens envoyés en mission au Honduras bénéficient d'un fonds d'aide créé par le gouvernement du Canada. Problème: ce programme envoie de l'homéopathie en grande quantité. Sur place, d'autres médecins se plaignent de cette aide inutile.

Soigner des maladies tropicales avec de l'eau qui aurait la mémoire d'un médicament, c'est ce que pensent être capables de faire les adeptes de la médecine homéopathique. Mais pour beaucoup, c'est une médecine qui fonctionne sur le principe du placebo, voir tout simplement une arnaque.

Au Honduras, le Dr. Zain Chagla tente d'alerter l'opinion publique. Depuis 2015, l'association québécoise Terre Sans Frontières (TSF) dépense chaque année plus de 60.000 euros pour financer le voyage d'une douzaine d'homéopathes bénévoles au Honduras. Le problème est que cet argent vient des caisses du gouvernement canadien, du ministère des Affaires mondiales, plus précisément.

Maladie de Chagas

Zain Chagla a été envoyé au Honduras pour soigner les personnes atteintes de la maladie de Chagas, une maladie parasitaire tropicale qui affecte le cœur, le système digestif et le système nerveux et qui fait des dizaines de milliers de morts chaque année.

"Il n'y a aucune preuve que ce qu'ils utilisent est autre chose que de l'eau diluée. C'est un placebo, et nous parlons d'une maladie qui peut à nouveau tuer et causer beaucoup de cicatrices sur le long terme", déclare Chagla à CBC News.

Vidéo pro-homéopathie

Carla Marceli, à la tête du programme homéopathique, explique dans une vidéo promotionnelle que sa médecine fonctionne sur le principe de la dilution. Plus un produit est dilué dans l'eau, plus son action serait efficace, avance-t-elle. Dans la vidéo, on la voit également faire croire aux locaux que ses potions peuvent guérir des infections virales telles que la dengue, le virus influenza et le chikungunya.

"Cette vidéo m'a donné des frissons. Ce sont des personnes vulnérables qui sont dupées", déclare le Dr Benjamin Klein, du Canada-Honduras Children's Health Initiative, une association qui vient en aide aux enfants du Honduras. "C'est du charlatanisme", ajoute le médecin.

Réponse du gouvernement canadien

Interpellé par CBC sur le financement d'un courant thérapeutique n'ayant jamais été reconnu par la science, le gouvernement canadien a répondu en citant l'OMS.

"Dans sa stratégie 2014-2023, l'Organisation mondiale de la santé et l'Organisation panaméricaine de la santé encouragent l'intégration de la médecine traditionnelle et de la médecine complémentaire, y compris l'homéopathie, dans les systèmes de santé nationaux ".

Pour Klein et Chagla, cette réponse est loin d'être satisfaisante. Au contraire, ils estiment que cette situation ne peut plus durer. Ils sont rejoints sur la question par le Dr. Srinivas Murthy. Catégorique, celui-ci conclut: "L'homéopathie ne traite rien. Elle n'offre vraiment rien à part à envoyer des personnes voyager dans des endroits différents et à se sentir mieux dans leur peau."

Déjà lu?