Homologué! Le combat au sabre laser devient une discipline sportive officielle en France

Un jour, petit geek deviendra grand. Ce jour-là, il façonnera le monde à son image, inventant de nouvelles technologies comme de nouvelles disciplines. Eh bien ce jour est arrivé: ils sont de plus en plus nombreux à s'essayer au combat de sabres laser. Une popularité telle que la fédération française d'escrime l'a officiellement reconnu comme sport.

Le combat au sabre laser façon Star Wars n'est pas neuf. Il s'agit d'une pratique qui existe aussi en Belgique. On avait d'ailleurs été faire un petit coucou à la Ludosport Academy, organisateur international, qui avait proposé un événement chez nous en 2017. Depuis, à chaque salon du jeu vidéo ou de la tech, on peut voir un atelier dédié à cette activité aussi physique qu'esthétique.

En France, les adeptes du combat au sabre laser viennent de franchir une nouvelle étape. Ils ont pu pour cela bénéficier du soutien de la fédération française d'escrime qui prend cette discipline très au sérieux. Et pour preuve, le combat au sabre laser est maintenant reconnu comme un sport officiel aux côtés du fleuret, de l'épée et du sabre.

130 euros le sabre

Dimanche dernier, 34 combattants - dont deux femmes - étaient venus de toute la France pour en découdre lors du deuxième tournoi national organisé par la fédération. Là encore, on n’était pas du tout dans le second degré: le sabre est aussi solide qu'un os. Il s'agit en fait d'un manche en acier entouré d'un tube de polycarbonate, "c'est la même matière que pour les boucliers des CRS", expliquait Julien, un participant venu de Metz, au Monde. L'objet coûte 130 euros minimums pour pouvoir participer à une compétition. Il faut ajouter à cela des protections de type escrime ou hockey sur glace.

Le succès est grandissant: la France compte aujourd'hui 92 clubs pour 1100 licenciés. Le secrétaire général de la Fédération française d’escrime (FFE) - oui, oui - table sur 2000 adeptes d'ici 2020. Un pari raisonnable dans la mesure où les fans de Star Wars se comptent sûrement par centaines de milliers. Reste à apprécier l'esthétisme de la chose, en plus de l'effort physique indéniable à fournir.

Ah oui, tu peux même devenir arbitre en suivant une formation. Bientôt aux JO?

Déjà lu?