Grève nationale du 13 février: le point sur la situation

Le front syndical CSC-FGTB-CGSLB va lancer un grand mouvement de grève ce mercredi. Si tu dois te déplacer ce jour-là, peut-être est-il encore temps de changer tes plans?

Mercredi 13 février, c'est jour de grève national. Administrations, transports en commun, écoles et collectes des déchets tourneront au ralenti. Si tu as prévu de prendre l'avion ce jour-là, il est plus que temps de revoir tes plans. On fait le point.

1. Transports en commun

Tant la SNCB, que la Tec, la Stib et De Lijn seront affectés par ce mouvement de grève. Il sera suivi "massivement", prévient le front syndical.

Au niveau de la SNCB, seul un service minimum sera garanti, comme l'oblige désormais la loi. Le trafic sera toutefois perturbé dès le mardi 12 à 22 heures jusqu'au lendemain même heure.

Au niveau de la TEC, les capacités de certaines centrales seront de 10%. C'est le cas dans le Borinage, le Centre, le Hainaut occidental. La situation sera plus favorable dans les provinces de Namur et du Luxembourg, où 83% et 91% des bus circuleront. Le Brabant wallon, lui, sera faiblement touché. Aucune indication concernant la centrale de Liège-Verviers n'a par contre été révélée.

2. Aéroports

Au niveau des aéroports, il est plus que temps de changer tes plans. À Charleroi, l'aéroport sera complètement à l'arrêt.

À Zaventem, il y aura de fortes perturbations. Brussels Airlines a déjà fait savoir qu'elle annulait tous ses vols. Le groupe Lufthansa (Lufthansa, Swiss, Austrian Airlines, Eurowings) n'a pas encore pris de décision. À noter encore que les vols avec TUI sont déviés vers les aéroports de Lille, Orly, Maastricht, Eindhoven ou Amsterdam. Enfin, les bagagistes seront aussi en grève, il y a donc peu de chance que Lufthansa maintienne ses vols. N'hésite pas à contacter ta compagnie aérienne pour en savoir plus. Et si ton vol est maintenu, Brussels Airport te conseille vivement de ne voyager qu'avec un bagage à main.

3. Autres

CPAS, crèches, administrations locales et hôpitaux seront aussi perturbés, même si c'est du cas par cas. Si bpost ne sera pas en grève, des mouvements spontanés pourraient cependant affecter la distribution du courrier. Au niveau des écoles, ce sera aussi du cas par cas.

Reste une question: pourquoi cette grève? La mobilisation fait suite à l'échec des négociations sur un accord interprofessionnel (AIP) pour la période 2019-2020. En clair, les syndicats ne sont pas contents, car les salaires des travailleurs ont du mal à grimper, en plus de l'indexation des salaires.

Déjà lu?