C'est une première: le Pape admet qu'il y a eu des violences sexuelles au sein de l'Église catholique

Des scandales sexuels au sein de l'Église catholique, il y en a eu énormément. Mais c'est la première fois que le Pape François le reconnaît. Le pape a admis que des prêtres avaient abusé sexuellement de nonnes, et que dans certains cas, elles avaient été utilisées comme esclaves sexuelles.

On pense au sein de l'Église que c'est la première fois que le Pape François reconnaît l'existence de sévices sexuelles pratiqués par des prêtres. Le fait que cette autorité spirituelle mondialement écoutée fasse de telles déclarations aura sans doute des conséquences importantes.

Le pape a ajouté que son prédécesseur, le pape Benoît XVI, avait été contraint de fermer toute une congrégation de nonnes parce qu'elles étaient victimes d'abus de la part de prêtres. Il a ajouté que l'Eglise tentait de résoudre le problème, mais que celui-ci "se poursuivait". Ces aveux ont été fait mardi en présence de journalistes lors de sa tournée historique au Moyen-Orient.

Vieux dossiers

"Cela fait longtemps que nous travaillons sur ce dossier. Nous avons suspendu plusieurs clercs qui ont été renvoyés en raison de cela", a dit le pape François, sans pointer un pays ou une congrégation en particulier.

"Je ne sais si le procès (canonique) est terminé, mais nous avons aussi dissous quelques congrégations religieuses féminines qui ont été très liées à cette corruption", a-t-il précisé, ajoutant que l'Eglise ne pouvait pas définitivement fermer les yeux sur ces actes criminels.

"Devons-nous faire quelque chose de plus? Oui! En avons-nous la volonté? Oui! " a insisté le pape. On attend de voir ce que ça va donner.

Déjà lu?