"Sign For My Future": quand les grands patrons belges se joignent à la cause climatique

"Sign For My Future" est une initiative sans couleur politique et sans but commercial. Elle veut que la Belgique atteigne son principal objectif climatique: avoir un bilan carbone neutre d'ici 2050. C'est-à-dire diminuer ses émissions de gaz à effet de serre pour parvenir à limiter le réchauffement climatique en dessous des 2°C. Pour cela, le collectif, composé de grands patrons, mais aussi de scientifiques et d’associations, demande une politique plus ambitieuse au prochain gouvernement.

Sign For My Future a été lancé ce mardi à Bruxelles. On y retrouve les patrons des 100 plus grandes entreprises belges, mais aussi 75 associations civiles, des scientifiques ainsi que les principaux médias. Ils sont tous persuadés que la Belgique doit avoir une politique climatique plus forte, tant à l'échelon fédéral que régional.

Le but est de mettre la Belgique dans les clous pour atteindre les objectifs fixés par l'UE: réduire le réchauffement climatique en dessous des 2°C, voire 1,5°C idéalement. Pour y arriver, nous devons impérativement diminuer nos émissions de gaz à effet de serre d'ici les 5 prochaines années. Il faut donc agir maintenant, le but final étant d'avoir un bilan carbone neutre pour 2050.

C'est pourquoi le collectif prône une loi climat avec des mesures concrètes. Les grands patrons veulent aussi un plan d'investissement qui aidera les citoyens, mais également les entreprises durant l'indispensable transition énergétique. À quoi ils veulent ajouter un Conseil pour le climat pour chapeauter le tout de manière neutre sur base scientifique. Soit ce que l'on retrouve à peu de choses près dans la loi-climat préparée par le milieu académique belge et repris par le groupe Ecolo-Groen à la Chambre.

"Loin du charbon, du pétrole et du gaz"

Le discours est pavé de bonnes intentions: "Nous devons nous débarrasser du charbon, du pétrole et du gaz et opter résolument pour une énergie propre et bon marché." Le collectif vise "l'industrie, l'isolement de nos bâtiments, nos déplacements, les transports en commun, les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique".

Ils l'assurent, "le temps des promesses ou des mesures vagues est terminé, car les solutions pour lutter contre le réchauffement climatique sont connues. Aux politiciens de les mettre en oeuvre. C'est pourquoi nous demandons une loi sur le climat, un plan d'investissement et un conseil climat."

Aussi, ils t'invitent à signer une pétition pour une politique climatique plus forte en Belgique.

Les principales institutions et entreprises cosignataires

  • Laurent Beuselinck de ERM
  • Pierre Camé de MARS
  • Michel Croisé de Sodexo
  • Marc Du Bois de Spadel
  • E. Herman du Conseil de la Jeunesse
  • Danny Jacobs du Bond Beter Leefmilieu
  • Antoine Lebrun de WWF
  • Paul Lembrechts de la VRT
  • Thomas Leysen de KBC & Umicore
  • Koen Maerevoet de KPMG
  • Christiane Malcorps de Solvay
  • John Porter de Telenet
  • Sandra Rosvelds de Beweging.net
  • Sophie Souied de Unilever
  • Céline Tellier de IEW
  • Jo Van Cauwenberghe de Goodplanet
  • Thomas Van Craen de Triodos
  • Dirk Van de Poel de Transitienetwerk Middenveld
  • Nele Van Hoyweghen du Vlaamse Jeugdraad
  • Nicolas Van Nuffel de Coalition Climat & CNCD
  • Bogdan Vandenberghe de 11.11.11
  • Frank Vandermarliere de Agoria
  • Myleen Verstraete de Waste2Wear
  • Serhat Yildirim de Vlaamse Vereniging van Studenten

Reste à voir si cette initiative sera écoutée. Aux dernières nouvelles, les partis du nord du pays n'étaient pas très chauds à l'idée d'intégrer dès maintenant cette loi-climat qui requière une majorité spéciale, car elle s'appliquera dans tout le pays, quelle que soit la Région. Reste également à voir si les entreprises s'appliqueront à elles-mêmes leurs grands principes. Delhaize a par exemple fait un gros faux pas dernièrement, avant de faire marche arrière. Mais cette initiative collective va dans le bon sens.

Déjà lu?