Ok, Ivanka Trump est en lice pour devenir présidente de la Banque mondiale

Plus rien ne nous étonne, mais tout de même. Suite au départ de Jim Yong Kim, un remplaçant doit être nommé à la tête de la Banque mondiale. Et le nom d'Ivanka Trump est évoqué dans une shortlist.

C'est l'info improbable de cette fin de semaine. Dans son édition de vendredi, le Financial Times croit savoir qu'Ivanka Trump pourrait succéder à Jim Yong Kim à la tête de la Banque mondiale. Celle qui est pour l'heure conseillère à la Maison-Blanche serait même parmi les favoris avec David Malpass du Trésor américain ou l'ancienne ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley.

Jim Yong Kim, 59 ans, a présidé la Banque mondiale pendant six ans. Il a annoncé lundi à la surprise générale sa démission qui sera effective dès le premier février. Le temps presse donc.

BM et FMI

La Banque mondiale fait partie des grandes institutions financières de la planète avec le FMI. Au fil du temps, son rôle s'est porté sur les prêts qu'elle accorde aux pays en voie de développement. La coutume veut qu'un Européen soit généralement nommé à la tête du FMI, et un américain à la tête de la Banque mondiale. Un double monopole de plus en plus contesté par les pays émergents.

Si Ivanka Trump s'était directement impliquée dans le lancement d'un fonds par la Banque mondiale pour favoriser la création d'entreprises par des femmes, sa légitimité est déjà fortement contestée.

Déjà lu?