Flixtor, le célèbre site de streaming pirate, est de retour avec un catalogue impressionnant

Flixtor avait disparu du web en novembre 2018, officiellement suite à un bug technique. Mais depuis quelques jours, le célèbre site qui propose des films, des séries et des émissions de télévision en accès libre est à nouveau en ligne. Avec un catalogue toujours aussi fourni.

Avec la multiplication des services de vidéo à la demande (VOD), comme Netflix, Hulu, Disney+ ou encore Amazon Prime, on pourrait croire que les utilisateurs se détournent des téléchargements et des streaming pirates. Mais c'est le contraire qui se passe. L'offre est aujourd'hui si grande et diversifiée que les téléspectateurs retournent vers les catalogues illégaux, relevait Motherboard en octobre dernier.

Épines dans les pieds des majors et des grosses plateformes de VOD, ces sites de streaming pirate rencontrent souvent des problèmes "techniques" qui les obligent à fermer. Cela a été le cas de HDS et de Flixtor, tous deux fermés à l'automne 2018. Si le premier a vaguement réémergé sous une variante suspecte (hdss.to), le second a pris son temps pour revenir. Depuis le 6 janvier, Flixtor est de retour, plus fonctionnel qu'avant.

Gros catalogue

Flixtor s'était démarqué dans le monde du streaming par son répertoire plutôt étendu de films, séries et émissions de télé en qualité supérieure. Du HD à perte de vue, avec possibilité de choisir les sous-titres dans une trentaine de langues. Seul hic pour les francophones: les sous-titres en français étaient plutôt rares. Le nouveau Flixtor est identique à l'ancien: même offre et même interface user-friendly.

"Désolé, c'était long mais il y avait beaucoup de travail à récupérer", écrit le site. "L'extérieur semble identique mais sous le capot, tout devait être réécrit", poursuit Flixtor qui précise que les accès VIP seront bientôt de retour. Les pass VIP, c'est le moyen qu'a trouvé le site pour se financer sans la publicité. Ceux qui avaient payé pour cet accès VIP étaient les principaux déçus de voir le site tomber au mois de novembre.

Hébergé aux Tongas

Pour permettre le visionnage de ces films en streaming, Flixtor utilise des logiciels de Torrent, soit le module peerflix combiné aux services de TorrentLookup. Aucun film n'est hébergé sur le site, ce qui, d'un point de vue légal, le place à l'abri de certaines poursuites.

Pour échapper aux législations en vigueur, Flixtor est enregistré au royaume des Tongas, cet archipel perdu au milieu de l'océan Pacifique où vivent environ 100.000 personnes. Les Tongas figurent parmi les pays les plus pauvres au monde. De nombreux sites ont opté pour un hébergement aux Tongas, avec une extension de nom de domaine en ".to", comme par exemple HDS. La raison? "Il n'y a pas de restrictions ou de règles d'achat, alors premier arrivé, premier servi", indique le site easyname. Grâce aux dispositions libérales de ce petit pays, "tout utilisateur d’Internet, indépendamment de sa nationalité, de son lieu de résidence ou de son lieu de travail, peut acheter et enregistrer sa propre adresse ".to"."

Forcément, ce genre d'impunité doit déranger les sociétés de production et de distribution cinématographiques. On ne connaît pas encore les réelles raisons qui ont valu à Flixtor d'être mis hors ligne pendant ces derniers mois, mais, selon TorrentFreak, il y a de fortes chances que le site ait été attaqué par des studios hollywoodiens. Pour l'heure, Flixtor préfère ne pas communiquer sur le sujet.

Déjà lu?