Le service de renseignement français s'intéresse aux chats de jeux multijoueurs comme Fortnite 

Chaque jour, des millions de joueurs martyrisent leur clavier, souris ou manette sur leur jeu favoris, bien souvent entre amis. Avec autant de monde en ligne, il s'en dit des choses sur les espaces de discussion des jeux. Alors, le service de renseignement français aimerait y mettre son nez pour, pourquoi pas, repérer des comportements suspects. 

200 millions de joueurs sur Fortnite, plus de 100 millions sur League of Legends et des millions d'autres sur des centaines de jeux multijoueurs: la population de gamers ne cesse de croître. Et ça commence à intéresser le service de renseignement français que l'on appelle la DGSE. Alors, non: on pourrait croire que les employés de ce service de l'armée française voudraient se faire quelques parties sur leur temps de midi mais il n'en est rien.

En fait, la DGSE aimerait infiltrer les chats de ces jeux pour espionner les joueurs. C'est en tout cas ce qu'on comprend en lisant une offre de stage partagée par le ministère des armées à l'intention de plusieurs écoles spécialisées.

Infiltration à la Metal Gear Solid

Selon l'offre de stage repérée par Intelligence Online, la DGSE estime que les jeux vidéo sont "détournés de leur utilisation première" et s'explique: "Les moyens de communication mis à disposition dans ces jeux sont utilisés de manière furtive afin d’échanger de l’information spécifique." Alors, les responsabilités et les missions du stagiaire sélectionné seront nombreuses.

Dans un premier temps, il va devoir "effectuer une cartographie" des principaux jeux multijoueurs qui existent sur le marché et identifier les éventuelles failles informatiques déjà découvertes. Rien que la première mission représente un grand défi.

Ensuite, le stagiaire va devoir sélectionner deux jeux particulièrement intéressants, comme Fortnite et League of Legends par exemple, et les étudier. Le but étant "d'extraire les signatures réseau". Concrètement, les signatures réseau permettront à la DGSE de repérer dans la masse de données collectées sur internet les échanges effectués dans l’espace de discussion du ou des jeux. Et enfin dernière mission, la plus importante: trouver des failles informatiques qui permettront à la DGSE d'accéder au contenu des discussions. Même le célèbre jeu d'infiltration Metal Gear Solid n'était pas aussi dur.

Candidats triés sur le volet

En fait, selon Le Monde, il est fort probable que le service de renseignement français soit déjà capable d'infiltrer les chats des jeux multijoueurs. Cette offre de stage serait en fait un moyen de repérer les vrais génies de l'informatique de demain. C'est plutôt plausible puisque la DGSE compte recruter 400 profils techniques, balèzes en informatique et dans les technologies numériques.

En attendant, commence par faire attention à ce que tu dis à tes potes ou tes coéquipiers lors de tes prochaines parties. Il ne faudrait pas que les services de renseignement te prennent pour un "rageux". Ou pire: un noob...

Déjà lu?