Un paquet de touristes bloqué dans la pire tempête tropicale que la Thaïlande a connue en 30 ans

Des dizaines de milliers de touristes ont déjà fui les îles de Koh Tao, Koh Samui et Koh Phangan ces derniers jours, mais une poignée de touristes n'a pas réussi à s'éloigner de la tempête tropicale Pabuk en Thaïlande. Pabuk se dirige vers la côte touristique de l'est. Le service météorologique thaïlandais craint que ce soit la tempête la plus forte des trente dernières années. Il prévoit des vagues de cinq à sept mètres de haut, des rafales de plus de 100 km/heure, des pluies abondantes et des raz-de-marée pouvant inonder le pays.

Les zones qui se trouvent sur la route de Pabuk sont Surat Thani (Koh Samui, Koh Pha Ngan et Koh Tao), Chumporn et Nakhon Si Thammarat. Phuket, Krabi, Trang, Ranong, Phang Nga, Satun et Song Khla, Pattani, Yala et Narathiwat pourraient également être touchées.

De nombreuses personnes en séjour sur les îles ne pourront pas rejoindre le continent à temps, les services de ferry ayant été supprimés à cause de fortes vagues. Tous les vols à destination et en provenance des îles ont également été annulés.

Croix rouge

Sur place, la Croix-Rouge s'apprête à affronter la tempête et ses conséquences. L’armée thaïlandaise est également prête à fournir une assistance si nécessaire. Sur le continent, des écoles ont été libérées pour abriter les habitants de la zone côtière. Sur les îles, des abris ont été aménagés pour accueillir les touristes bloqués.

La baignade est interdite, mais certains touristes s'en moquent. Sur Koh Samui, un Russe s'est noyé après avoir été emporté par un courant violent.

La tempête devrait traverser la côte est aujourd'hui et continuer ensuite vers la côte ouest samedi, là où se trouvent des destinations touristiques comme Krabi et Phuket.

Déjà lu?