Depuis le 1er janvier, les États-Unis et Israël ne font plus partie de l'UNESCO

Les États-Unis et Israël étaient en froid avec l'UNESCO depuis que l'organisation avait reconnu l'existence de la Palestine en 2011. En 2017, les deux pays ont annoncé qu'ils se retireraient de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture, accusant cette dernière d'être partial à l'encontre d'Israël. Leur départ est entré en vigueur à la nouvel année.

Le passage de l'an a marqué la fin d'une relation tendue entre les États-Unis et Israël. Les deux pays avaient annoncé en 2017 qu'ils quitteraient l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture, jugeant celle-ci trop critique à l'égard d'Israël. Ce départ a été rendu officiel avec le début de l'année 2019.

"Malheureusement, l'UNESCO a adopté une discrimination systématique contre Israël et est utilisée pour réécrire l'histoire par des personnes qui détestent le peuple juif et l'État d'Israël", a déclaré dimanche un responsable du ministère américain des Affaires étrangères au média allemand DW.

Résolutions controversée de l'UNESCO

En 2011, l'UNESCO a été la première agence onusienne à reconnaître l'existence de la Palestine. Directement, le gouvernement américain, à l'époque dirigé par Barack Obama, a suspendu le paiement de ses cotisations annuelles, ce qui représentent tout de même presque 22% du budget total de l'organisation. Aux États-Unis, une loi oblige le pays à couper les fonds octroyés aux agences de l'ONU qui reconnaissent la Palestine comme membre à part entière.

En 2016, l'UNESCO a également provoqué la colère d'Israël en décidant de nommer certaines zones historiques d'Israël en arabe et en anglais mais pas en hébreu. Pour de nombreux juifs, cette résolution présentait par exemple le Mont du Temple, le lieu le plus sacré du judaïsme qui se situe à Jérusalem-est, comme musulman. En 2017, l'organisation a passé une autre résolution désignant la vieille ville d’Hébron, en Cisjordanie occupée, comme un site du patrimoine mondial palestinien. La décision a provoqué l'indignation d'Israël et des États-Unis au point de les convaincre définitivement de quitter l'UNSECO.

Déjà lu?