Imago, le "Netflix français" qui propose des documentaires "écolo" en streaming gratuit

Pour ceux qui n'ont pas Netflix, pour ceux qui veulent s'informer sans se ruiner, pour ceux qui cherchent de l'information sur la transition écologique, pour les amateurs de documentaires... deux Français ont créé Imago.

Imago, c'est une plateforme de diffusion de documentaires qui est entièrement gratuite. Elle est née en ce mois de décembre et réunit sans aucune publicité des émissions, des documentaires, des podcasts, des courts-métrages, des web séries sur un même site.

L'interface rappelle celui de Netflix ou d'Amazon Prime. Tu cliques sur une vignette, et une page avec toutes les méta-données concernant le documentaire s'ouvre. Résumé de l'oeuvre, durée, année de production, thématique, bande annonce... de quoi se renseigner avant de lancer la vidéo. Les vidéos ne sont pas hébergées sur le site - qui sert plus de catalogue interactif - mais sur d'autres sites comme WeTube, PeerTube ou YouTube.

Un fil rouge (vert, devrions-nous dire) réunit toutes ces oeuvres: l'écologie. L'ensemble des vidéos déjà disponibles sur Imago a une visée éducative. "Nous sommes motivés par le désir de vulgariser les enjeux écologiques en usant des supports vidéo et audio auxquelles nous avons la chance de pouvoir accéder aujourd'hui", explique Nicolas, l'un des cofondateurs, au média L'info durable.

Le Biais Vert et Oliver Stone

Imago a été mis en ligne juste à temps pour les fêtes. Au nombre des noms connus présents sur ce portail, on citera Le Biais Vert (auteur de cette vidéo qui a conscientisé un grand nombre de Belges), le média "éco-green" MrMondialisation ou encore le réalisateur américain Oliver Stone et sa série de docus en dix épisodes Une autre histoire de l'Amérique.

Nicolas explique qu'il a bénéficié de l'aide de Benjamin, directeur technique de la plateforme de fact-checking Captain Fact, et de Marc, directeur technique du moteur de recherche Lilo. Mais également de plusieurs vidéastes versés dans la vulgarisation et dans l'écologie comme Nicolas Meyrieux (La Barbe), Guillaume Desjardins (Les Parasites), Hélène de Vestele (le JTerre, Edeni) ou encore Julien Vidal (Ca Commence Par Moi).

Remplacer YouTube

Si la simple plateforme est déjà en soi une superbe offre, l'ambition finale du projet est encore plus intéressante. À terme, les créateurs d'Imago aimeraient "amener tous les contenus à basculer vers We Tube", une plateforme qui vise à s'affranchir de la prédominance de YouTube.

WeTube se présente comme "une solution de streaming vidéo innovante et éco-conçue utilisant le peer-to-peer". Avec cette alternative, plus nombreux sont les visionneurs, plus la qualité du service est améliorée. Car le principe de WeTube est d'éviter de recourir à des data-centers et d'immenses centres d'hébergement grâce aux technologies de pair à pair.

Nicolas conclut en indiquant que certains contenus, comme Thinkerview, Data Gueule, Next, Présages ou encore Le Réveilleur ont déjà basculé sur WeTube. À terme, les gestionnaires d'Imago aimeraient que ses 150 vidéastes-créateurs et tous ceux qu'ils auront convaincus quittent YouTube pour WeTube.

Déjà lu?