Un pas de plus vers la paix: le chantier pour connecter les deux Corées par le rail et la route a été inauguré

Depuis plusieurs mois, les relations entre les deux Corée se sont clairement améliorées. Et cela continue puisque ce mercredi, une délégation sud-coréenne est passée en Corée du Nord pour inaugurer les travaux qui connecteront les deux pays. 

En avril dernier, les chefs d'État des deux Corées, Kim Jong-un et Moon Jae-in, se réunissaient à la frontière pour s'engager pour la paix. Plusieurs mois plus tard, les deux pays continuent sur cette lignée. En effet, une délégation sud-coréenne s'est rendue ce mercredi en Corée du Nord pour inaugurer les travaux de connexion des deux pays. Un train spécial avec à son bord une centaine de sud-coréens a donc démarré de Seoul à destination de Kaesong, une ville située à la frontière du coté de la Corée du Nord.

Ainsi, les deux pays seront de nouveau connecté par un réseau ferroviaire et routier. Mais on en est encore loin parce qu'avant que les travaux commencent réellement, Seoul demande quelques garanties de la part de voisin.

Dénucléarisation

Les deux dirigeants coréens avaient promis d'organiser cette cérémonie avant la fin de l'année. C'est désormais chose faite. Mais cette cérémonie n'a pas fait l'unanimité: plusieurs manifestants étaient sur place pour dénoncer le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un accusé d’être un dictateur meurtrier. Ils pensent que cette cérémonie est le premier pas vers le communisme en Corée du Sud.

Certains pensaient que ce train et les marchandises qui s'y trouvaient étaient une violation des sanctions infligées par l'ONU à la Corée du Nord mais il n'en est rien. En effet, le conseil de sécurité de l'ONU avait octroyé une exemption pour l'évènement.

Mais attention, cette cérémonie protocolaire ne marque pas pas le début des travaux proprement dit. En fait, la Corée du Sud espère que les négociations sur la dénucléarisation du la Corée du Nord avancent favorablement avant d'aller plus loin. Cette cérémonie n'était donc qu'un "témoignage de l'engagement" des deux pays derrière ce projet de paix. En tout, la Corée du Sud a mis de côté 56,6 millions de dollars (49,7 millions d'euros) pour ces travaux. Selon les dirigeants, il faudra environ 5 ans pour tout terminer. Pour rappel, les deux Corées sont toujours techniquement en guerre: le conflit s'était achevé en 1953 sur un armistice et non un traité de paix.