L'association L214 dévoile les images d'un abattoir pour chevaux et l'horreur qui s'y passe même si tout est légal

Dans une nouvelle enquête, l'association de protection des animaux L214 s'est intéressée au sort réservé aux chevaux de course en fin de carrière. Les militants de l'assoc' sont donc allé filmé dans un abattoir français et les images sont quasiment insoutenable si on a pas le coeur bien accroché. Et malheureusement, tout ce que l'on voit sur les image est légal. Jusque quand? 

Les vidéos tournées dans les abattoirs sont toujours difficiles à regarder et la dernière de l'association L214 ne déroge pas à la règle. Ce n'est pas la première fois que l'association de protection des animaux s'infiltre dans de tels établissements. Cette fois-ci, elle s'est intéressée à un abattoir de chevaux de course situé dans le Jura, en France.

Tu t'en doutes, c'est pas joli joli à regarder. Les chevaux sont entassés dans des boxes minuscules, ils sont blessés et terrorisés et les employés de l'abattoir les calment avec des matraques électriques. Ils sont ensuite pendus par les sabots encore vivants jusqu'à ce qu'ils se fassent égorger.

Légal

Si les images peuvent faire frémir, tout ce que l'on voit dans cette vidéo est parfaitement conforme avec la réglementation sur "la protection des animaux au moment de leur mise à mort" et l'abattoir respecte "une cadence d'abattage modérée". Le but de cette vidéo est donc d'interpeller le Président de la République Emmanuel Macron pour appliquer une politique "volontariste et ambitieuse afin de réduire d'au moins 25% d'ici 2025 le nombre d'animaux tués dans les abattoirs français."

En 2016, 13.000 chevaux ont été abattus en France. Parmi eux, on retrouve des jeunes chevaux de courses qui n'avaient pas réussi à se trouver un maître, des chevaux blessés ou en fin de carrière. De leur côté, les fédérations de courses France Galop et Le Trot l'assurent: tout est mis en œuvre pour "assurer, tout au long de la vie des chevaux, les soins nécessaires, leur mort devant advenir dans des conditions décentes lorsqu'il n'existe pas de thérapies efficaces ou économiquement supportables."

La vidéo de L214 a été vue plus de 18.000 fois sur YouTube et 62.000 fois sur Twitter. Reste à savoir si elle parviendra jusqu'aux yeux et aux oreilles du président français.

Voici la vidéo, attention les images peuvent choquer

 

Déjà lu?