Une migrante de 7 ans est morte de déshydratation dans un centre de détention américain

Une fillette guatémaltèque de sept ans est morte d'épuisement et de déshydratation alors qu'elle était sous la surveillance de la police des frontières américaine. La jeune fille faisait partie, avec son père, d'un groupe de 163 migrants qui avait franchi la frontière entre le Mexique et les États-Unis. 

Selon le Washington Post, la jeune fille se trouvait dans un centre de détention de la police des frontières de Lordsburg, dans l'État du Nouveau-Mexique. Elle y était depuis 8 heures quand elle a commencé à convulser et sa température était supérieure à 40 degrés. Elle a directement été envoyée à l'hôpital d'El Paso où elle n'a pas survécu, plus de 24h après son admission. Son père, lui, est resté dans le centre d'accueil.

En principe, les migrants sont soumis à des examens médicaux dans les centres d'accueil où ils reçoivent de la nourriture et de l'eau. Mais dans ce cas-ci, on dirait bien que la procédure habituelle n'a pas été respectée. Le Washington Post cite une déclaration des services américains de la douane et de la protection des frontières qui explique que, selon des témoins, la jeune fille n'avait rien mangé ni bu depuis plusieurs jours. Dans tous les cas, une enquête est actuellement en cours pour déterminer si les procédures ont été correctement appliquées.

Les organisations de défense des droits civils critiquent énormément les conditions de vie dans ces centres d'accueil. Ces derniers mois, ces centres ont été envahis par des familles qui ont demandé l'asile aux États-Unis.

Déjà lu?