Piégé par un documentaire tourné en caméra cachée, le QG de Génération Identitaire à Lille fait l'objet d'une enquête

Génération Identitaire est un groupuscule d'extrême droite plutôt actif en France. Leur objectif? La "remigration des personnes non blanches". En d'autres termes, renvoyer dans leur pays, toutes les personnes qui ne sont pas assez françaises à leurs yeux. Même si l'on connaissait déjà l'existence de ce groupe, un documentaire d'Al-Jazira tourné en caméra cachée vient montrer le vrai visage des membres de ce groupuscule qui va maintenant avoir affaire avec la justice. 

Les images tournées par Al-Jazira à Lille sont équivoques: on y voit des membres du groupe Génération Identitaire frapper gratuitement des musulmans en pleine rue, imaginer un attentat contre les étrangers vivant en France et trinquer en l'honneur du IIIe Reich. À peine diffusées sur internet, ces images parfois difficiles à regarder n'ont pas manqué de faire réagir.

Ce groupuscule d'extrême droite est pourtant déjà connu du grand public. Il y a quelques mois, il organisait une chasse aux migrants à la frontière franco-italienne pour les empêcher de rentrer dans l'Hexagone.

Ici, on passe des beaux paysages montagneux des Alpes au bitume lillois du nord de la France. Dans le documentaire, on suit plusieurs membres du groupuscule jusque dans leur QG: le bar La Citadelle situé en plein centre de la ville. Vu les images diffusées, il se pourrait bien que cet établissement ne fasse plus long feu.

Martine Aubry demande la fermeture mais ne doit pas être étonnée

Suite à la diffusion du documentaire, la maire de Lille Martine Aubry (PS) n'a pas tardé à réagir. Sur con compte Twitter et via un communiqué, elle annonce avoir demandé au préfet du Nord de faire fermer La Citadelle et de faire cesser les agissements du groupuscule. Dans un autre communiqué, le procureur de Lille, Thierry Pocquet du Haut-Jussé annonce que "le procureur a décidé d’ordonner une enquête préliminaire, confiée à la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Nord, en vue de caractériser des infractions pénales susceptibles d’entraîner des poursuites au-delà des mesures administratives relevant des autorités compétentes."

Cependant, Martine Aubry ne doit pas faire l'étonnée. En 2016, année de l'ouverture de ce bar privé, la maire lilloise avait annoncé qu'elle ne laisserait rien passer: "Nous ne laisserons en aucun cas déborder ce local, qui, encore une fois est privé et sur lequel dans notre pays, quand on n’est pas interdit, on ne peut pas nous même agir. Nous ne laisserons rien déborder, qui porte atteinte à l’ordre public ou qui soit contraire à nos lois, et je dirais même, à nos valeurs" déclarait-elle.

À l'époque, une pétition avait été lancée pour empêcher l'ouverture de l'établissement mais elle n'avait pas abouti malgré 70.000 signatures. Une manifestation réunissant environ 500 personnes avait aussi été organisée, toujours sans succès. Il faut dire que l'ouverture du bar était parfaitement légale donc difficile de s'y opposer.

Front National

Le patron de La Citadelle s'appelle Aurélien Verhassel et il jouit déjà d'une petite réputation puisqu'il était présent à la frontière franco-italienne en août 2017. Ce dernier a déjà réagi par rapport aux images diffusées par Al-Jazira: "La Citadelle ne peut pas être réduite à des propos de quelques personnes qui n’ont aucune légitimité, ce sont des personnes de passage qui n’ont jamais participé à des actions de Génération identitaire" assure l'homme qui est à la tête d'un groupe d'environ 800 adhérents à Lille.

Dans le documentaire, on découvre que Verhassel, condamné plusieurs fois pour violence, est très proche du parti Rassemblement National (ex-FN) puisqu'il avoue écrire certains discours et gérer la communication du parti. Pourtant, Marine Le Pen s'était déjà désolidarisée de Génération Identitaire sur plusieurs plateaux de télévision, comme on peut le voir dans le documentaire. Au contraire, la présidente de Rassemblement National utilisait le groupuscule d'extrême droite pour dédiaboliser son parti. Néanmoins, plusieurs personnes affirment dans le documentaire qu'ils ont bénéficié de plusieurs pistons d'Aurélien Verhassel pour intégrer le parti d'extrême droite français à la condition de ne plus se montrer aux côtés des membres de Génération Identitaire.

Cela va aussi dans l'autre sens: on voit plusieurs membres du Rassemblement National boire quelques coups à La Citadelle lors d'un congrès du parti à Lille en mars dernier. Alors, si ce documentaire nuit à l'image déjà peu reluisante de Génération Identitaire, il pourrait aussi causer préjudice au parti de Marine Le Pen.

Tu peux découvrir le documentaire d'Al-Jazira ci-dessous

 

Déjà lu?