10 applications gratuites pour regarder des films en streaming qui n'ont toujours pas été désactivées

Les plateformes légales de vidéo à la demande se multiplient ces dernières années mais parallèlement, on voit émerger un grand nombre d'applications permettant de regarder des vidéos "gratuitement" en streaming. Petit tour d'horizon de ces noms qui se posent en alternatives à Netflix, Hulu et Amazon Prime.

Quand Megaupload a été fermé par les autorités en 2012, des milliers d'utilisateurs "clandestins" se sont retrouvés désemparés. Comment allaient-ils faire pour regarder des films sans devoir payer ou sans devoir attendre que ces derniers débarquent officiellement dans leur pays?

Six ans plus tard, la vitesse des connexions Internet a explosé, tout comme le nombre de sites de streaming. Il est aujourd'hui tout à fait normal de regarder un film online là où autrefois, il fallait s'armer de patience et attendre que l'icône de chargement soit complétée.

Durant ces six années, la guerre contre les sites de streaming n'a jamais cessé. Nombreuses sont les adresses et applications qui permettaient de visionner des vidéos en ligne qui sont tombées sous les tirs de la justice. C'est le cas de HDS, de MisterGoodMovie, de ShowBox ou encore de PopCornTime. Néanmoins, là où certains tombent, d'autres réapparaissent.

Voici une liste (non-exhaustive) des applications de streaming gratuit:

Cette liste regroupe les applications qui offrent encore la possibilité de visionner des films, des émissions de télé ou des séries en streaming gratuitement. Ces applications existent en version pour smartphones et tablettes (Android et iOS) mais également en format desktop (utilisable sur ordinateur Windows, Mac, Ubuntu ou Linux), sur des Smart TV ou encore sur consoles (Xbox, PlayStation). Il faut donc les télécharger pour avoir accès à un catalogue interactif.

Certaines de ces applications fonctionnent sur le principe du streaming (des vidéos hébergées sur un serveur unique) et d'autres fonctionnent en peer-to-peer (P2P), soit de particulier à particulier. Sur ce mode, les vidéos sont hébergées sur les ordinateurs de nombreux utilisateurs, ce qui, en général, rend le visionnage plus rapide et de meilleure qualité.

La plupart de ces apps offrent la possibilité de chatter avec les autres utilisateurs, de lire les critiques de films (généralement tirées du site IMDb), de choisir la langue ou encore de sélectionner des sous-titres (souvent grâce à OpenSubtitles). Parmi les petits plus, on trouve également la possibilité de voir des trailers ou de choisir la qualité.

La question de la légalité

Gros moins: ces applications sont pour la plupart légales mais leur fonctionnement reposent sur une utilisation de films sur lesquels ils n'ont aucun droit.

"Leonflix n'a aucun contrôle sur les supports uploadés ou retirés", peut-on lire sur le site de Leonflix. "Il ne fait que gratter les sites Web tiers accessibles au public via n'importe quel navigateur Web classique. Il est de la responsabilité de l'utilisateur d'éviter toute action susceptible de violer les lois régissant sa localité."

"Tout dépend vraiment d'où vous venez", se justifie pour sa part PopCorn Time. "Nous utilisons des torrents, donc si cela vous importe réellement, vous feriez mieux de faire des recherches sur la législation encadrant ce protocole dans votre pays."

En résumé, ces apps existent grâce à des flous juridiques. Mais pour combien de temps, encore?

Déjà lu?