Pas entendus, les marcheurs pour le climat pourraient remettre le couvert le 12 janvier

La grande marche qui a vu environ 70.000 personnes défiler à Bruxelles pourrait connaître une deuxième édition. Deux événements Facebook tentent de mobiliser les troupes. Pour le climat, mais aussi pour une justice migratoire.

La vidéo de Bouli Lanners, partagée des milliers de fois, exprime bien le désarroi des marcheurs du 2 décembre dernier. Ils estiment ne pas avoir été entendus. Il faut dire que la Belgique a bien du mal à adopter une position claire en faveur de la lutte contre le climat. Depuis, la ministre fédérale de l'Énergie, Marie Christine-Marghem (MR), concentre toutes les critiques.

Deux événements, une seule date

Mais la résistance s'organise. Un événement créé sur Facebook compte déjà 17.000 intéressés. "Rise for Climate" appelle à la mobilisation, tant pour le climat que pour une "justice migratoire". Il n'aura en effet échappé à personne que le gouvernement fédéral se déchire sur la question du pacte des migrations de l'ONU.

À cet événement vient se greffer un second: la "Manifestation pour la justice migratoire". Une opération lancée par des associations de tout le pays et qui compte 8.700 intéressés. Les deux initiatives ont fixé la même date: le 12 janvier 2019. Les rues de Bruxelles risquent donc bien de voir défiler un nouveau cortège au début de l'année prochaine.

Déjà lu?