Epic Games va lancer sa plate-forme de distribution de jeux vidéo pour concurrencer Steam

Dans le milieu du jeu vidéo, Steam prend énormément de place. Il s'agit d'une plate-forme de distribution de jeux vidéo omniprésente sur le marché. Elle dispose de pratiquement aucun concurrent mais bientôt plus pour longtemps. Epic Games, le studio derrière Fortnite, veut lancer sa propre plate-forme et promet monts et merveilles. 

En terme de distribution de jeux vidéo, Steam détient actuellement le monopole. La quasi totalité des joueurs PC utilisent la plate-forme pour acheter, télécharger et lancer leurs jeux. Aucun concurrent n'existe actuellement et Valve vit des jours paisibles sur le marché du gaming. Mais plus pour longtemps puisque Epic Games, le studio derrière Fortnite, désire s'insérer sur le marché. C'est le CEO d'Epic Games Tim Sweeney qui l'a annoncé sur le blog d'Unreal Engine.

Et pour se démarquer de Steam, les créateurs de Fortnite ont un plan: ils prendront deux fois moins d'argent que Steam sur les ventes de jeux, tout bénef' pour les créateurs. Cette plate-forme devrait arriver avant la fin de l'année et les premiers jeux mis en vente devraient être présentés à l'occasion de la cérémonie des Games Awards. Normalement, des jeux d'un peu partout seront proposés, qu'ils soient développés sur le moteur d'Epic Games, l'Unreal Engine, ou un moteur propre aux créateurs. Par contre, il y aura de l'intérêt à utiliser l'Unreal Engine puisque dans ce cas là, Epic Games renoncera à son prélèvement habituel de 5 % sur les ventes si elles se font via sa plateforme.

12% contre 30%

Les tarifs fixés par Epic Games sont largement avantageux. Actuellement, quand un jeu se vend sur Steam, Valve récupère 30% de la somme tandis que les 70% restants vont dans la poche des créateurs de jeux. Chez Epic Games, on ne compte prélever que 12% de la somme, la différence est tout simplement gigantesque puisque les tarifs diminuent de moitié entre les deux plates-formes.

Cette décision de Tim Sweeney n'est pas vraiment étonnante quand on sait ce qu'il avait déclaré à propos des grosses plates-formes comme Steam, Apple ou Google. À la Devcom l'année passée, il déclarait ceci: "Ces plateformes de distribution prennent 30 % des revenus issus des ventes. C’est étonnant car Mastercard, Visa, ou d’autres entreprises qui gèrent les transactions prennent seulement 2 ou 3 % des revenus." Il avait d'ailleurs évité le Play Store de Google au moment de la sortie de Fortnite sur mobiles.

Une plate-forme de développeurs pour les développeurs

Epic Games a donc commencé son opération séduction envers les développeurs de jeux vidéo du monde entier. Pour ce faire, rien de plus simple: baisser les tarifs comme on l'a vu mais aussi jouer la carte de la solidarité puisque Epic Games est avant tout un studio de développement. "Puisque nous sommes des développeurs nous-même, nous avons toujours voulu une plateforme avec une bonne économie qui nous met directement en relation avec nos joueurs", assure le CEO du studio.

Pour séduire les joueurs, streamers et youtubeurs, Epic Games va étendre son système de "Support-A-Creator" déjà actif sur Fortnite. Le principe est le suivant: lier un créateur de contenu au jeu grâce aux joueurs. Sur Fortnite, n'importe quel joueur peut choisir un créateur de contenu comme un streamer ou un youtubeur. À chaque achat des joueurs, Epic Games rémunère les créateurs de contenu. "Pour installer cette économie autour des créateurs, pendant les 24 premiers mois, Epic couvrira les premiers 5 % issus du partage de revenu avec les créateurs", prévoit le groupe dans son communiqué. Cette plate-forme sera présente dans tous les pays du monde sauf en Chine et devrait mener la vie dure à Steam d'ici la fin de l'année.

Déjà lu?