Le présentateur Conan O'Brien a été louer une famille au Japon qui voulait bien rire à ses blagues

Conan O'Brien est triste. Il a beau être l'un des présentateurs les plus célèbres des États-Unis, sa famille ne rit plus à ses propres blagues. Il a donc été au Japon pour tester une nouvelle famille, louée pour l'occasion. La vidéo de cette rencontre est savoureusement drôle.

Le Japon connaît une "crise de la solitude". Des centaines de personnes, trop vieilles, inadaptées ou sans familles, sont trop solitaires. Pour remédier à ce problème, des entreprises de location de famille ont vu le jour. Conan O'Brien a décidé de faire appel à l'une d'entre elles, Family Romance. Et le présentateur vedette américain a filmé la rencontre.

On le voit d'abord dans le bureau de l'agent familial, cet individu qui présente le catalogue de familles disponibles et laisse la possibilité au client de choisir celle qui lui convient. "Je suis au Japon depuis deux jours et je me sens très seul", commence O'Brien. "J'ai deux enfants qui me témoignent très peu de respect. Et j'ai une femme qui n'en peut plus de mes blagues. (...) Quelles sont les limites à respecter avec une femme?" "Prendre dans les bras et attraper les mains sont autorisés", lui répond l'agent qui, après quelques négociations, finit par lui présenter les fiches d'une famille qui semble plaire au présentateur.

Faux rires

Une heure après avoir signé le contrat, le présentateur à la houppette rousse rencontre les membres de sa nouvelle famille. Le contrat stipule qu'il peut louer leur compagnie pour une durée allant jusqu'à trois ans. Conan leur explique qu'il souhaiterait qu'ils rient à ses blagues, à l'inverse de sa vraie famille. Et ce, même s'ils ne comprennent pas l'anglais et ses subtilités d'immigrés irlandais.

Sa nouvelle femme, sa nouvelle fille de 12 ans et son nouveau père - qui n'ont probablement aucune idée de la célébrité autour de ce grand gaillard roux - vont donc rire à chaque fois qu'il parle, ce qui donne lieu à une scène plutôt absurde. Tout cela finit dans les rues de Tokyo, comme dans la plus belle des romances.

Sous couvert d'humour, O'Brien parvient à décrire une réalité qui peut sembler en premier lieu assez absurde. Mais le business de location de famille est pourtant en pleine expansion au Japon. Louer un "parent" pour un mariage? 10.000 yens (environ 77 euros). Un pote pour t'accompagner faire des courses? 15.000 yens (115 euros). Boire une bière? 12.000 yens (92 euros). La question est: quand verra-t-on ce genre de services débarquer en Europe?

Et voici la vidéo de cette rencontre peu ordinaire (en anglais)

 

Déjà lu?