La Russie a développé des armes nucléaires interdites, selon les Pays-Bas

Le gouvernement néerlandais a des preuves que la Russie a développé un missile de croisière interdit. La Russie viole ainsi l'important traité FNI, qui a été signé il y a plus de trente ans et qui a marqué la fin de la guerre froide. Le traité stipule qu'il est interdit de développer une fusée d'une portée de plus de 500 km.

"Les Pays-Bas peuvent confirmer en toute indépendance que la Russie a développé et est en train de lancer un missile de croisière", écrivent les ministres à la Chambre néerlandaise des représentants. Ils s'appuient sur un dossier provenant des "renseignements", mais aucune information supplémentaire concernant les sources n'est fournie dans la lettre.

Il s’agit d’une fusée SSC-8 d’une portée de plus de 500 km. Les Russes travaillent sur la phase de test depuis un certain temps. Depuis 2013, les États-Unis, les Pays-Bas et d'autres pays de l'OTAN à Moscou militent pour une meilleure transparence autour des informations concernant la roquette et soulignent le danger qu'elle représente pour la sécurité en Europe. La Russie a d'abord nié l’existence du missile, puis le gouvernement a déclaré que le traité FNI n’était pas violé car les roquettes n’avaient pas une portée aussi grande.

Le président américain Trump a déjà menacé d'annuler le traité FNI parce que la Russie ne respecte pas les accords. Le traité FNI, le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire a été signé en 1987 et ratifié en 1988 par les États-Unis et l'URSS. Cette convention entre les puissances stipule que les deux s'emploieront à éliminer et ne plus garder de missile avec des charges nucléaires ou conventionnelles ayant une portée supérieure à 500 km.

Déjà lu?