L'Ukraine est en état de siège après la capture de trois navires de guerre par les Russes et ça pourrait dégénérer

Le président ukrainien Petro Porochenko va proclamer l’état de siège dans son pays suite à l’attaque lancée hier par la Russie contre trois navires de la marine ukrainienne. En état de siège, l'armée assume de nombreuses tâches du gouvernement central et de nombreuses libertés civiles sont temporairement suspendues dans l'intérêt de la sécurité nationale.

La marine ukrainienne accuse la Russie d'avoir ouvert le feu sur ses navires. Trois membres de l'équipage ont été blessés et trois navires, un remorqueur et deux navires d'artillerie, ont été saisis par la Russie. La Russie confirme avoir utilisé des armes lors de l'opération. Selon la Russie, les blessés sont hors de danger.

L'incident s'est produit lorsque des navires de guerre ukrainiens ont voulu passer le détroit de Kertch, qui marque le passage entre la mer Noire et la mer d'Azov. Les Russes ont bloqué l'accès à l'étroit détroit de Kertch avec un cargo pétrolier. Selon l'Ukraine, les navires ont ensuite fait demi-tour mais ont néanmoins été touchés.

Selon les services de sécurité russes, les Ukrainiens ont traversé la frontière sans autorisation et les navires se trouvaient dans les eaux russes. Selon l'Ukraine, la Russie aurait été informée à l'avance du déplacement de navires de la marine.

Les services secrets russes, le FSB, auraient "des preuves irréfutables" montrant que l'Ukraine avait préparé la provocation. Les Ukrainiens auraient ignoré les signaux d'arrêt et manœuvré de manière dangereuse. Selon le FSB, les preuves seront bientôt rendues publiques. L'Ukraine considère cet incident comme un acte "d'agression russe".

Conseil de sécurité

Porochenko peut déclarer l'état de siège pendant soixante jours. Mais cela doit encore être approuvé par le Parlement ukrainien. Cela se produira probablement aujourd'hui, lorsque le président soumettra sa proposition au Parlement. Selon l'agence de presse russe Interfax, le président aurait demandé aux réservistes de se préparer.

Cependant, selon les médias ukrainiens, Porochenko n'a nullement l'intention de mener une contre-attaque envers la Russie.

Le gouvernement russe a convoqué une réunion urgente du Conseil de sécurité des Nations Unies pour discuter de l'escalade de tensions dans la mer d'Azov. Le sujet est "la préservation de la paix et de la sécurité internationales".

"En raison des dangereux développements, la Russie a demandé à se réunir le plus tôt possible au Conseil de sécurité", a déclaré Dmitry Polyanskiy, envoyé spécial de la Russie à l'ONU, aux journalistes russes. La réunion devrait commencer aujourd'hui à 17h00.

Détroit de Kertch

Le détroit de Kertch, où l'incident s'est produit, est stratégiquement un lieu crucial. La mer d'Azov est une mer intérieure située entre l'Ukraine, la Russie et la Crimée. Et pour y arriver, il faut traverser le détroit de Kertch et passer sous le pont de Crimée.

La Crimée a été annexée par la Russie en 2014, mais l'Ukraine et de nombreux autres pays ne la reconnaissent pas. La Russie considère que le détroit de Kertch est un détroit sur son territoire et se réserve par conséquent le droit de contrôler les navires à tout moment.

Dans le même temps, les Ukrainiens considèrent la Crimée comme un territoire ukrainien. Ils croient donc qu'ils ont parfaitement le droit de naviguer dans la mer d'Azov.

Déjà lu?