Noël à -40 degrés: l'UCL et l'ULB envoient des chercheurs en Antarctique

Pour observer les effets du changement climatique, des chercheurs en glaciologie et en climatologie de l’ULB, l’UCLouvain et de l'Université du Colorado prendront la direction de l’Antarctique dès le 1er décembre.

Que se passerait-il si la calotte glaciaire qui recouvre le continent antarctique fondait totalement? Cela provoquerait une élévation du niveau de la mer de près de 60 m, affirment les chercheurs du projet Mass2Ant. Pour comprendre l'impact au niveau mondial de cette masse de glace, des chercheurs en glaciologie et en climatologie de l’ULB, l’UCLouvain et de l'Université du Colorado passeront le réveillon de Noël en Antarctique.

L'Antarctique, c'est une moyenne de température très souvent loin en-dessous de zéro. Les résidents de la station Concordia, au coeur du pôle sud, expliquaient le mois passé que les températures tombent parfois sous les 70 degrés. Pourquoi les unifs envoient leurs chercheurs se peler les miches durant les fêtes et les examens de début d'année? "Les chercheurs ont pour but précis de mieux comprendre l’une des composantes du bilan de masse de la calotte de glace antarctique: les chutes de neige et leur accumulation à la surface", expliquent-ils dans un communiqué de presse.

Voici ce que feront concrètement les scientifiques:

  • Analyser la distribution spatiale des chutes de neige dans une région située entre la station Princesse Elisabeth et la côte
  • Observer les variations des conditions météorologiques tout au long de l’année
  • Décrire l’accumulation passée de la neige à l’aide de radars analysant les couches internes de la glace
  • Analyser les propriétés de la neige, telles que sa densité et sa structure
  • Collecter des carottes de glace afin de leur permettre de reconstituer les changements de l’accumulation annuelle de neige et d’autres témoins des changements climatiques au cours des siècles passés.

Fun fact: ces carottes de glace seront ramenées par avion jusqu’à Cape Town (Afrique du Sud) puis par bateau jusqu’en Belgique, au cours d’un voyage qui durera deux mois. On leur souhaite d'avoir de bons frigos et aucune coupure de courant.

Pour suivre leurs aventures, il y a ce blog ou la chaîne YouTube de l'UCL

Déjà lu?