Ils sont partout: après l'IA présentatrice du JT chinois, voici le robot serveur du Népal

Petit à petit, les robots s'immiscent dans la vie quotidienne des humains. Après le présentateur du JT chinois, on découvre ce lundi Ginger, un robot serveur qui bosse dans un restaurant Népalais. Et tant pis pour les étudiants qui cherchent à financer leurs études. 

Plus le temps passe et plus l'on verra des robots s'occuper de tâches ingrates du quotidien. En Chine, on a poussé le vice un peu plus loin en mettant un robot devant les caméras pour présenter un journal télévisé. Au Népal, la start-up Paaila Technology a mis au point un robot capable de servir de la nourriture à des convives. Son nom? "Ginger" en référence au gingembre, une spécialité népalaise.

Ginger n'est pas qu'un simple serveur qui se contente d'apporter les plats aux clients. Non, il est capable de s'exprimer en anglais et en népalais ce qui lui permet de lâcher quelques blagues aux clients pendant son service et de comprendre leurs demandes. Ainsi, trois exemplaires de Ginger travaillent en même temps dans le restaurant Naulo situé à Katmandou, la capitale népalaise.

Mode d'emploi

Ce restaurant est on ne peut plus high-tech puisque les clients doivent en fait effectuer leur commande sur des tablettes intégrées à leur table. Une fois que les commandes sont prêtes, Ginger va les chercher en cuisine ou au bar pour les apporter aux clients. "Ginger, capable de détecter les mouvements et les obstacles, navigue adroitement dans le restaurant bondé, portant des plateaux chargés de nourriture" explique Binay Raut, dirigeant de la start-up.

Les 25 ingénieurs de la start-up ont tout fait à la main à cause des manques de moyens financiers. Toutes les pièces de Ginger ont été moulées et soudées par les ingénieurs eux-mêmes dans un tout petit atelier de Katmandou. Les robots ont même du être peints dans un garage pour voiture du quartier. Mais le jeu en valait la chandelle puisque le restaurant attire des milliers de clients grâce à Ginger. Car oui, les selfies avec les robots, ça attire les clients.

Enfin, même si les robots doivent encore être un peu modifiés pour qu'ils soient vraiment performants, Paaila Technology espère vendre son robot un peu partout une fois qu'elle aura déposé le brevet. Ce n'est que le commencement...

Les robots peuvent même résoudre des Rubik's Cube à une vitesse vertigineuse

 

Déjà lu?